Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie pratique > Rénovation de fenêtres sur un châssis PVC existant : une solution à proscrire !

Rénovation de fenêtres sur un châssis PVC existant : une solution à proscrire !

Rénovation de fenêtres sur un châssis PVC existant : une solution à proscrire !
L’Union des Fabricants de Menuiseries (UFME) a publié une fiche de recommandation invitant les professionnels à proscrire la pose de fenêtres en réhabilitation sur un châssis PVC existant. Le syndicat rappelle notamment que le DTU 36.5, qui énonce les règles de l’art pour la pose de fenêtres et portes en rénovation, ne traite que des cas des dormants existants conservés en bois ou en acier. En conséquence, cette solution n’est couverte par aucune garantie.

Vie pratique |

Recommander cet article
Imprimer cet article

 Destinée à tous les professionnels de la menuiserie extérieure, la fiche de recommandation présentée par l’UFME vient répondre aux attentes de nombreux adhérents pointant les différents risques d’une pose de fenêtre PVC en rénovation sur un ancien dormant.

Elaboré par Ludivine Menez, déléguée technique de l’UFME, le document cite le DTU 36.5, qui énonce les règles de l’art pour la pose de fenêtres et portes en réhabilitation. Le syndicat rappelle que seuls les cas des dormants existants conservés en bois ou en acier y sont cités.

Philippe Macquart, délégué général de l’UFME, rappelle également que « le Groupe Spécialisé numéro 6 (chargé de formuler les documents techniques d’application des fenêtres innovantes) avait émis en juin 2017 une forte réserve sur les possibilités de rénovation avec conservation d’anciens dormants PVC ou aluminium ».

« A l'heure où certains professionnels peu scrupuleux préconisent ce type de pose pour tirer les prix et la qualité vers le bas, il est de notre devoir, en tant que syndicat représentatif, de prendre une position professionnelle très claire sur cette question, en exposant clairement les arguments justifiant l'impossibilité d'une telle pose qui n'est couverte par aucune garantie ! Y compris la garantie décennale, avec tous les risques que cela peut entrainer ... », ajoute-t-il.

Ainsi, l’UFME encourage en priorité la dépose totale des menuiseries existantes. En présence d’un dormant bois/acier sous le dormant PVC, il est possible de poser des nouvelles fenêtres en conservant ce dormant bois/acier « si son état le permet ».

Dans sa fiche, l’UFME détaille les arguments invoqués justifiant l’impossibilité de pose sur un dormant existant en PVC :


Le syndicat propose également un exemple d’une pose de fenêtre PVC en rénovation sur un ancien dormant PVC.

Trouvez le détail ci-dessous :
R.C
 

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

KALORY E, la fenêtre aluminium à énergie...


KAWNEER FRANCE

Conçue sur le modèle de la fenêtre pariétodynamique, la fenêtre KALORY E de KAWNEER assure...
Visuel Dossiers partenaires

Aménagement Utilitaire : comment s’y retrouver...


WORK SYSTEM

La question de l’aménagement est primordiale chez les professionnels du bâtiment en particulier. L’enjeux...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :