Dans les coulisses de l’usine de Pladur, spécialiste du plâtre espagnol et outsider en France Vie des sociétés | 06.04.17

Partager sur :
Leader sur le marché des plaques de plâtre en Espagne depuis 35 ans, Pladur s’est récemment installé en France avec la ferme intention de s’implanter durablement sur le marché. Le fabricant espagnol nous a offert le rare privilège de nous faire visiter pendant quelques heures son usine de Valdemoro, près de Madrid, afin d’exposer son savoir-faire ainsi que ses ambitions futures.
Située à quelques dizaines de minutes en voiture de la capitale madrilène, l’usine de Pladur, construite il y a 40 ans et sans cesse agrandie, s’étale aujourd’hui sur plusieurs kilomètres. L’immense ensemble abrite 320 collaborateurs : commerciaux, formateurs, chercheurs, la quasi-totalité des employés de l’entreprise en espagne travaillent ici. Parmi eux, une quarantaine d’ouvriers.

Chevauchant parfois un vélo pour traverser rapidement la surface du centre de production, ils sont chargés de l’entretien des bruyantes machines (qui tournent 24h/24) et du contrôle qualité (toutes les demi-heures) des produits sortant des chaînes de montage, qui serpentent sur plusieurs centaines de mètres. L’unique centre de production de l’entreprise produit près de 480 tonnes de plaques de plâtre par jour, soit 55 millions de m2.

Traitement et fonte du gypse (transporté par camion des mines situées à seulement quelques kilomètres), fabrication de la plaque de plâtre, séchage, découpage, cuisson, puis transformation de cette dernière en fonction des commandes (Pladur propose une dizaine de plaques décoratives ou acoustiques) : le tout se fait en moins d’une heure, majoritairement dû au temps de cuisson dans le four, long de 118 mètres. Le système inclut même un recyclage des déchets, réintégrés ensuite dans la chaîne de production, pour ne rien perdre.

Le complexe abrite par ailleurs une usine de production de plâtre en poudre, autre spécialité du groupe. C’est ici que les autres produits de l’entreprise (enduits, accessoires, barres métalliques) sont créés, avec les matériaux issus de partenariats. Ainsi, l’acier est fourni par Arcelormital. Puis les produits finis sont acheminés en camion ou par bateau.

Soucieux de conserver sa place de leader de la péninsule ibérique, dans un marché aux innombrables acteurs, Pladur dispose également son centre de formation. Abritant le centre de recherche du groupe, le bâtiment d’un blanc immaculé est destiné à la transmission du savoir de Pladur et au développement de ce dernier. Ainsi, 2 à 5% du budget est consacré à la R&D.

Des ambitions claires

Une deuxième usine, à Saragosse, va se mettre en route dès 2018. Construite juste avant la crise espagnole, qui a ravagé le milieu du BTP du pays (Pladur était passé de 200 000 demandes de logements à 30 000), elle est destinée à alimenter la France, qui est en ce moment le marché prioritaire du groupe, déjà présent dans une trentaine de pays.

Un choix qui peut étonner de prime abord. Si le marché du plâtre est le premier en Espagne, il est très petit en France. Il est de plus dominé par de grands groupes, comme Siniat, Knauff ou Placo, de vrais mastodontes au chiffre d’affaires des dizaines de fois plus élevé que celui de Pladur.

« Je pense qu’il y a de l’espace pour un quatrième producteur », affirme Enrique Ramirez, directeur général du groupe. « La France est un des 5 plus grands marchés du monde et le premier d’Europe en termes de capacité de volume et de gamme de produits. Les réglementations sont aussi très contraignantes. C’est un défi qui nous permettra d’avoir une meilleure capacité. Si on peut s’implanter en France, on peut aller n’importe où », explique-t-il.

Aujourd’hui, Pladur compte obtenir 5 à 10% du marché dans les 3 à 5 ans. Ses atouts ? Son approche commerciale réfléchie, avec de nombreux partenariats (CAPEB, SMIP, UMPI et UNTEC) et sa maîtrise du plâtre, avec de nouveaux produits prévus pour cet été.

« Nous avons fait plus d’essais en France ces 5 dernières années que les 40 dernières en Espagne », confie Gerald Gietzen, marketing manager au sein du groupe. « On s’est donné les moyens de nos ambitions ». Un pari qui ne sera pas facile à tenir. En attendant l'été pour voir comment Pladur compte s'y prendre ...
François Tassain
Photo de Une : ©FT/Légende : chaîne de montage de l'usine de Pladur située à Valdemoro

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le stress, véritable point noir du BTP (enquête)

Le stress, véritable point noir du BTP (enquête)

Carton rouge pour les dirigeants des entreprises du secteur de la construction ! D’après une étude récemment publiée par ADP, spécialiste de la gestion RH, 94% des salariés du BTP européens seraient stressés entre une fois par jour et une fois par mois. Pire encore, un patron sur deux serait moyennement, voire pas du tout, concerné par le bien-être mental de ses employés. Décryptage.
Siniat succombe au BIM, « grosse innovation » du secteur de la construction

Siniat succombe au BIM, « grosse innovation » du secteur de la construction

Bien qu'aucune obligation légale n'existe sur le sujet, de plus en plus de projets de construction sont développés grâce au BIM (Building information modeling). Spécialisée dans les matériaux de construction sèche, l'entreprise Siniat a bien compris que l'avenir du BTP ne s'écrirait pas sans le BIM, et a donc tenu à développer une solution dédiée aux professionnels du plâtre et de l'isolation. Tous les détails.
elm.leblanc mise sur la réalité augmentée pour assister « efficacement » les opérateurs

elm.leblanc mise sur la réalité augmentée pour assister « efficacement » les opérateurs

Le projet « IRON-MEN », lancé par elm.leblanc et ses partenaires, Immersion Technologies, Institut Mines Télécom et Adecam Industries, vient placer la réalité augmentée au cœur de l’usine de demain. Sélectionné par BPI France dans le cadre de l’Appel à Projets Grands Défis du Numérique, il a vocation à assister « efficacement » les opérateurs de production et d’accompagner leur montée en compétences.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter