Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Architecture > 22 sites parisiens seront réhabilités de façon innovante

22 sites parisiens seront réhabilités de façon innovante

22 sites parisiens seront réhabilités de façon innovante
Lancé en 2014 par la maire de Paris Anne Hidalgo, l'appel à projets urbains « Réinventer Paris » livre ses résultats. Les équipes sélectionnées, comprenant des architectes de prestige français et étrangers, seront chargées de la réhabilitation de 22 sites emblématiques. Détails des lauréats et de leurs projets.

Architecture |

Recommander cet article
Imprimer cet article

22 sites parisiens vont avoir droit à une deuxième vie. Ce mercredi, la maire de Paris Anne Hidalgo a dévoilé les lauréats de l'appel à projets « Réinventer Paris », lancé en novembre 2014. Parmi eux, des architectes de prestige, français et étrangers, qui avaient pour mission de tirer le meilleur parti de l’esprit d’innovation – « Faire mieux et autrement » – pour les transformer, avec un cahier des charges allégé, voire totalement libre.

« Si ce type de processus est inédit en 2016, demain il sera la norme. Cette méthode sera reprise dans de nombreuses villes du monde entier », prédit Jean-Louis Missika, adjoint à la Maire en charge de l’urbanisme et de l’innovation. 

Créativité et innovations technologiques

Grâce à ce mélange de culture et de compétences, de nombreuses solutions architecturales innovantes vont être mises en œuvre à Paris. Au total, plus de 26 000m² de nouvelles surfaces vont être plantées, et plus de 1 300 logements créés, dont la moitié de logements sociaux.

La rive gauche accueillera par exemple un édifice imaginé par XTU architecture, comportant une biofaçade équipée de capteurs solaires biologiques.

«  Réalimenter Masséna, l’alimentation de la fourche à la fourchette »
Concepteur DGT architects 

Avec le projet « Bains-douche&Co » rue Castagnary, Red proposera de construire le plus haut bâtiment en bois de France dédié à la colocation étudiante et au coworking. Même l'éclairage des lieux sera innovant, puisqu’il utilisera l’énergie solaire par fibre optique.

Enfin, une tour de 14 étages recouverte de bois prendra place sur le site de l'ancienne gare Masséna. Elle accueillera une ferme urbaine, imaginée par l'architecte Lina Ghotmeh, de l’agence DGT.

Economie de partage et environnement

D'autres misent  sur des projets de logements ou de bureaux, comportant des espaces de vie partagée, des toit-potagers et même... des pieds de houblon en façade.

Surnommée « la forêt habitée », le projet « Mille Arbres » imaginé par les architectes Sou Fujimoto et Manal Rachdi-Oxo Architectes, reverdira le site Pershing dans le 17e. 1 000 arbres vont être plantés : 391 sur la toiture, de manière à reconstituer un village dans la forêt, tandis que 503 autres, au premier niveau, dessineront un parc. Dans cette forêt urbaine s'épanouira un programme mixte de logements, de bureaux et d’hôtellerie, mais aussi un pôle enfance, des espaces de restauration, des commerces, ainsi que la gare routière.

« Milles Arbres »
Concepteur Sou Fujimoto Architects / Manal Rachdi, Oxo Architectes / Moz Paysage / Atelier Paul Arène, paysagiste / Pierre-Alexandre Risser Horticulture & Jardins, paysagiste 

 

Parmi les projets retenus, on peut enfin citer celui du Britannique David Chipperfield, baptisé « Mixité capitale » et situé boulevard Morland (4e). Cet immeuble de 17 étages qui a abrité la préfecture de Paris puis les services de la mairie, sera désormais le socle d'un programme mixte, comprenant commerces, marché, piscine, salle de fitness, logements, hôtel, bureaux, mais aussi crèche, auberge de jeunesse, lieu d’art et de culture.

2 000 emplois dans le BTP

« Mélanger l'ensemble de ces innovations, écologiques, sociales, sociétales, faire travailler ensemble le secteur privé avec des associations de quartiers, avec de l'habitat participatif, cela donne quelque chose qui n'a jamais été fait ailleurs », s'est félicitée Mme Hidalgo après avoir annoncé les lauréats du concours.

Les 22 projets retenus représentent un investissement privé de plus de 1,3 milliards d'euros, selon la mairie de Paris. Leur mise en œuvre créera 2 000 emplois par an, pendant un minimum de trois ans, dans le secteur du BTP.

La vente ou la location à long terme des terrains concernés rapporteront 565 millions d'euros de recettes à la ville de Paris. Seul un hôtel particulier du 17e arrondissement de Paris n'a pas trouvé son lauréat et ne sera finalement pas vendu.

Le prochain défi lancé par la maire de Paris, le maire du Havre et l'agglomération de Rouen sera de « Réinventer la Seine ». Avis aux innovateurs français et internationaux, l'annonce des détails de l'appel à projets seront communiqués mi-mars.

C.T
© « Edison lite » - Concepteur Manuelle Gautrand Architecture

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 1 réactions

1 - nimbus le 04 février 2016

CAPITAL

comment enterrer paris avec du vent hidalgo la fait

Commenter cet article

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Formations AIPR - Autorisation d’intervention à...


Ginger formation

Nouvelle réglementation - À compter du 1er janvier 2018, la réglementation française obligera...
Visuel Dossiers partenaires

Filtre compact Biomeris à culture fixée sur média naturel


SEBICO

Le ltre compact Biomeris est destiné à l’assainissement non collectif des résidences principales ou secondaires....

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :