Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Collectivités territoriales > Grenoble : un nouveau projet de téléphérique urbain pour 2021

Grenoble : un nouveau projet de téléphérique urbain pour 2021

Grenoble : un nouveau projet de téléphérique urbain pour 2021
Grenoble-Alpes Métropole a lancé ce lundi une concertation autour d’un projet de téléphérique urbain qui relierait quatre communes de l’agglomération. Le projet vise à accompagner et à faciliter le développement urbain de la métropole grenobloise tout en répondant aux enjeux de mutations climatiques et énergétiques. Son coût : entre 54 et 60 millions d’euros.

Collectivités territoriales |

Recommander cet article
Imprimer cet article

C’est un projet ambitieux que vient de présenter la métropole grenobloise. Le téléphérique qui devrait relier la ville de Fontaine au pied du Vercors, à celle de Saint-Martin-le-Vinoux, au pied de la Chartreuse, en survolant la ville de Sassenage et la presqu'île scientifique de Grenoble devrait voir le jour entre 2021 et 2022.

Avec un tracé de 3,7 kilomètres, le projet de câble urbain devrait desservir 4 à 5 stations, relier trois lignes de tramway en seulement 16 minutes, transporter jusqu’à 1500 passagers par heure et être accessible grâce à un ticket de transport urbain.

Les élus estiment que la fréquentation du téléphérique à sa mise en service en 2021, devrait atteindre les 5000 passagers/jour pour ensuite augmenter à 8500 voyageurs/jour en 2030.

Un mode de transport « vertueux »

Le Grenelle de l’Environnement considère le transport par câble comme un mode de transport « vertueux », c’est-à-dire respectueux de l’environnement, peu polluant et aux moindres coûts d’infrastructure. A cela, les élus de la métropole grenobloise ajoutent la possibilité d’offrir un moyen de transport silencieux, sûr et évolutif à ses habitants.

« Il faut être en capacité de proposer des offres de transport alternatives, attractives et peu coûteuses » a indiqué Yann Mongaburu, vice-président (EELV) aux déplacements de la métropole grenobloise. De son côté, Christophe Ferrari, président (PS) de la métropole grenobloise a souligné l’importance « d’inscrire ce projet dans un contexte de développement urbain et de faire du territoire un emblème en matière de transition énergétique ».

Une concertation pour allier les efforts

En 2012, la métropole avait déjà présenté un projet de téléphérique. Il avait alors été abandonné en raison de l’opposition d’une partie des riverains. C’est pourquoi, Grenoble-Alpes Métropole a tenu à réunir les habitants autour d’une concertation qui se déroulera du 5 au 13 octobre 2015.

La concertation s’articulera autour d’ateliers publics, d’expositions et de registres d’expression libre et devrait permettre à la métropole grenobloise d’examiner et de synthétiser les points de vue des habitants, d’enrichir les études préalables au projet, d’orienter l’opération et de lancer définitivement la réalisation du projet dès fin 2015. La métropole grenobloise deviendrait ainsi l’une des premières villes de France après Brest, à proposer un mode de transport par câble urbain.

R.C (Avec AFP)

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Ciments Calcia, un autre regard sur la construction


CIMENTS CALCIA

Ciments Calcia, un des leaders de l’Hexagone sur le marché des matériaux de construction, est pionnier...
Visuel Dossiers partenaires

Nouvelle gamme chapes et liants de PAREXLANKO


PAREXLANKO

Parexlanko propose depuis plus de 40 ans de nombreuses solutions dans l'univers de la construction : décoration...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :