Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Eco-construction > Bientôt un parc éolien offshore au large du Tréport ?

Bientôt un parc éolien offshore au large du Tréport ?

Bientôt un parc éolien offshore au large du Tréport ?
Le département de la Seine-Maritime a validé vendredi 23 novembre le projet éolien en mer au Tréport. Cette opération controversée permettrait de construire 62 machines de 8 mégawatts chacune à horizon 2021. De quoi combler les besoins électriques de 850 000 personnes, selon EMDT, filiale du groupe Engie en charge du programme. Les détails.

Eco-construction |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Si les enquêtes publiques concernant le parc éolien du Tréport se poursuivent jusqu’au 29 novembre, le département de Seine-Maritime, lui, a d’ores et déjà donné son accord pour que soient bâties les 62 turbines prévues dans ce cadre.

L’opération, confiée à EMDT, filiale du groupe Engie, n’en reste pas moins controversée. Au-delà de la transformation du paysage (les machines mesurant plus de 200 mètres de hauteur) à 17 km de Dieppe et 15,5 km du Tréport, les pêcheurs locaux redoutent que ce parc éolien n’ait des répercussions sur la ressource en poissons.

Le département de Seine-Maritime avait ainsi proposé « d’actualiser l’étude socio-économique sur la pêche professionnelle locale afin de mieux prendre en compte la situation locale et y intégrer les conséquences du projet sur l’évolution de la ressource ».

De nombreux avantages soulignés par le département

Cet obstacle balayé, les élus de tous bords politiques, y compris les groupes d’opposition socialiste et communiste, ont émis un avis favorable au projet. Selon la collectivité, celui-ci répond à des « enjeux économiques importants » et « s’inscrit dans l’objectif du Grenelle de l’Environnement qui fixe à au moins 23% la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique d’ici 2020 ».

Le parc éolien offshore, dont la mise en exploitation est prévue pour 2021, sera également en mesure de générer « 120 emplois directs sur le bassin Dieppe-Le Tréport » dans « les activités d’exploitation, de maintenance, de contrôle et de surveillance ».

« L’implantation d’usines de fabrication d’éoliennes au Havre permettra quant à elle la création d’environ 750 emplois et le recours à plus d’une soixantaine d’entreprises locales durant la phase de construction », estime le département par ailleurs.

Sans compter que l’énergie produite par les éoliennes (8 MW par engin) pourrait suffire à alimenter en électricité quelque 850 000 Français, soit près des deux tiers des résidents de Seine-Maritime, selon EMDT.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Ciments Calcia, un autre regard sur la construction


CIMENTS CALCIA

Ciments Calcia, un des leaders de l’Hexagone sur le marché des matériaux de construction, est pionnier...
Visuel Dossiers partenaires

Nouvelle gamme chapes et liants de PAREXLANKO


PAREXLANKO

Parexlanko propose depuis plus de 40 ans de nombreuses solutions dans l'univers de la construction : décoration...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :