Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Nouveaux produits du BTP > La rénovation des bâtiments tertiaires pour une meilleure effcicacité énergétique

La rénovation des bâtiments tertiaires pour une meilleure effcicacité énergétique

La rénovation des bâtiments tertiaires pour une meilleure effcicacité énergétique
Le marché des bâtiments du tertiaire est en pleine mutation pour une amélioration des performances énergétiques avec la nouvelle charte tertiaire du Plan Bâtiment Durable qui vise à augmenter l’efficacité énergétique du parc tertiaire, mais aussi pour placer l’humain au centre de la réflexion et améliorer les conditions de travail pour une meilleure productivité.

Nouveaux produits du BTP |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Les grandes tendances du marché des bâtiments tertiaires

Avant de faire le point sur les grandes tendances du secteur tertiaire, il est important de rappeler en quelques mots la définition de ce secteur. Le secteur tertiaire représente une part importante dans l’économie française. On peut le diviser en deux parties :

- Le tertiaire marchand qui regroupe les activités commerciales du secteur tertiaire : les commerces, les finances, les transports, les services aux entreprises ou aux particuliers, la restauration, l’hôtellerie, l’immobilier, la communication…

- Le tertiaire non-marchand qui regroupe les administrations publiques, l’enseignement, la santé…
 

Le marché des bâtiments tertiaires en grande mutation

Une nouvelle vision des bâtiments du tertiaire voit le jour. L’objectif est aujourd’hui de placer l’humain au centre de la réflexion et de lui offrir des bonnes conditions de travail et de mettre l’accent sur les services aux occupants. L’espace de travail se retrouve donc au centre de la réflexion dans la conception de l’immobilier tertiaire afin d’augmenter le bien-être au travail,  la productivité, mais aussi l’image de l’entreprise. Cela va passer par plusieurs points :

- Le smart building et le bâtiment intelligent : il est important de développer les services de l’immeuble pour optimiser l’utilisation du bâtiment ainsi que sa performance énergétique.

- Les services aux occupants pour améliorer l’efficacité et la productivité au quotidien des salariés :

> Les conditions de santé

> Le confort au travail

> Les services proposés avec une montée rapide du numérique : l’accent est mis sur une bonne connectivité du bâtiment. Mais ce n’est pas tout, le bâtiment doit aussi être une plateforme de services pour devenir attractif.

 

Bâtiments tertiaires : panorama des nouveaux services proposés aux occupants

Pour améliorer la vie au quotidien des occupants des bâtiments tertiaires, plusieurs options sont possibles, et le parc tertiaire se développe de plus en plus dans ce sens.

- Créer un environnement de travail propice au développement des idées et à la créativité.

Il est important d’étudier les différentes possibilités d’espaces de travail pour que les salariés se sentent bien et soient efficaces.

Par exemple, il est possible de créer un espace d’accueil, d’aménager des zones de co-working, des espaces de réunion connectés et modulables en fonction de l’utilisation, des espaces fermés pour téléphoner, des espaces ludiques pour les pauses, des espaces repas accueillants… Dans certains bâtiments tertiaires, on trouve également des initiatives originales pour par exemple cultiver un potager au sein du bureau sans terre ou eau. Si l’espace le permet, pourquoi pas imaginer une salle de relaxation, une salle de sport avec coaching sportif pour le midi, une salle de repos équipée de luminothérapie…

- Revoir et améliorer les restaurants d’entreprise en proposant par exemple une nourriture saine via un bar à salade et un bar à jus ou proposer la livraison de plateaux repas équilibrés au bureau.

- Aider au développement personnel des salariés en proposant aux salariés d’être accompagnés par un psychologue ou un coach dans sa gestion de carrière.

- La santé au bureau : de plus en plus, les entreprises du secteur tertiaire proposent aux salariés l’accès à la santé directement au bureau avec consultation de spécialistes tels qu’un kinésithérapeute ou une diététicienne au sein même de l’entreprise.

- Facilité la mobilité des salariés avec des parkings, des serviles de navettes, des vélos…

 

L’objectif de tous ces nouveaux services mis en place au sein des entreprises du secteur tertiaire ont pour but d’améliorer la qualité de vie et la productivité au bureau.

 

Plan Bâtiment Durable et sa nouvelle « charte tertiaire »

Le Plan Bâtiment Durable, présenté en octobre 2017 donne un nouveau souffle à la rénovation du parc des bâtiments du secteur tertiaire public et privé avec une nouvelle charte et 14 nouveaux signataires.

La  démarche a été initiée en 2013 et elle vise à créer un mouvement d’ensemble en faveur de l’efficacité énergétique. Dans cette version 2017, les signataires sont invités à inclure dans leurs objectifs l’amélioration de la performance énergétique et environnementale de leurs parcs d’immeubles.

Une nouvelle charte pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires publics et privés

Le Plan Bâtiment Durable a lancé en octobre 2013 la charte pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires publics et privés. Fin 2017, le Plan Bâtiment Durable a présenté sa nouvelle version de la charte d’engagement sur la rénovation du parc tertiaire public et privé et accueille 14 nouveaux signataires, soit un total de 123 signataires impliqués et engagés dans l’amélioration de la performance énergétique et environnementale de leurs parcs immobiliers.

Cette nouvelle charte prévue par le Plan Bâtiment Durable est  en adéquation avec les enjeux de performances énergétiques et de l’amélioration de l’empreinte carbone. En effet, elle aborde les thèmes liés à la baisse des consommations énergétiques des bâtiments tertiaires et incite les signataires à trouver des solutions pour améliorer l’empreinte carbone de leur parc tertiare.

 « Les signataires sont libres de se fixer leurs propres objectifs et plans de progrès sur tout ou une partie de leur parc », rappelle le Plan Bâtiment Durable.
 

Pourquoi cette charte a-t-elle vu le jour ?

Sur l’ensemble du parc, les bâtiments du secteur tertiaire public et privé représentent près de 940 millions de mètres carrés et se caractérisent par le niveau moyen élevé de leur consommation énergétique, en comparaison avec le secteur résidentiel. Le secteur tertiaire représente un quart des surfaces bâties de la France, environ un tiers des consommations énergétiques finales du résidentiel-tertiaire et près de 30 % des émissions de gaz à effet de serre de ce secteur.

Il était donc important de mettre en place des mesures dans ce secteur pour atteindre les objectifs initialement prévus par la loi Grenelle 2 de 2010 pour ce parc immobilier.
 

Pourquoi une nouvelle version de la charte ?

La charte initiée en 2013 devait cesser ses effets à la publication du décret d’application de la loi Grenelle 2 publié en mai 2017, puis rapidement suspendu par le Conseil d’Etat. C’est dans ce contexte et au regard des objectifs fixés par la loi de transition énergétique que les acteurs déjà engagés dans la démarche et la charte tertiaire ont « appelé de leurs vœux la poursuite et le renforcement de la dynamique volontaire ».

Selon Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Durable : « nous devons revigorer nos actions, en mobilisant large autour de la charte tertiaire, et en mobilisant particulièrement certains secteurs du parc : sûrement le parc éducatif, sans doute les bâtiments de santé et d’autre pans du champ tertiaire qui décideront, sans attendre l’obligation de faire, de montrer le chemin à tous ».

C’est dans ce contexte que le Plan Bâtiment Durable a proposé une nouvelle version en 2017 de la charte tertiaire pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires.
 

Qui sont les nouveaux signataires de la charte tertiaire ?

Les signataires du texte initial de la charte de 2013 réaffirment leurs engagements et ont souhaité poursuivre leurs engagements.

 14 nouveaux signataires entrent également dans la démarche fin 2017 : l’ADEME, l’Association Artiès – association des cadres de l’immobilier des universités, le C2ds – comité développement durable santé, la Conférence des Présidents d’Université – CPU, Foncière INEA, MATA Capital, Nexity, l’Université d’Evry Val d’Essonne, l’Université de Haute Alsace, l’Université de Lyon, l’Université d’Angers, l’Université de Bordeaux, l’Université de Nantes et l’Université Paul Valéry – Montpellier 3.

 

Photo de une : ©Fotolia

M.S.

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Information prévention : Chute de hauteur – prévenir...


OPPBTP

L’OPPBTP vous accompagne dans votre métier en mettant à votre disposition un mémento prévention...
Visuel Dossiers partenaires

GeniaSet Split : La pompe à chaleur ultra silencieuse...


SAUNIER DUVAL

La nature nous offre de nombreuses sources de production économique et durable de chaleur. Les pompes à chaleur...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :