Le Plan Bâtiment Durable dévoile la version 2017 de sa « charte tertiaire » Vie des sociétés | 12.10.17

Partager sur :
Le Plan Bâtiment Durable a présenté ce mercredi sa nouvelle charte d’engagement sur la rénovation du parc tertiaire public et privé. A cette occasion, 14 nouveaux acteurs se sont engagés portant à 123 le nombre de signataires. Initiée en 2013, la démarche vise à créer un mouvement d’ensemble en faveur de l’efficacité énergétique. Dans cette version 2017, les signataires sont particulièrement invités à inclure dans leurs objectifs l’amélioration de l’empreinte carbone de leur parc.
Le Plan Bâtiment Durable a décidé de donner « un second souffle » à la rénovation du parc tertiaire en lançant la version 2017 de sa charte d’engagement. Rappelons que la charte devait cesser ses effets à la publication du décret d’application de la loi Grenelle 2. Si le décret a été publié en mai 2017, il a rapidement été suspendu par le Conseil d’Etat. C’est dans ce contexte que les acteurs déjà engagés dans la démarche ont « appelé de leurs vœux la poursuite et le renforcement de la dynamique volontaire ».

La nouvelle charte, imaginée par le Plan Bâtiment Durable, est « en adéquation avec le nouveau contexte législatif et réglementaire, et l’émergence de nouveaux enjeux », précise un communiqué.

En effet, en plus des thématiques liées à la baisse des consommations énergétiques, les signataires devront penser des solutions qui amélioreraient l’empreinte carbone de leur parc. Par ailleurs, ils pourront témoigner de la prise en compte des énergies renouvelables dans la performance énergétique et environnementale des bâtiments.

Dans l’esprit du texte initial, « les signataires sont libres de se fixer leurs propres objectifs et plans de progrès sur tout ou une partie de leur parc », rappelle le Plan Bâtiment Durable.

14 nouveaux signataires

A l’occasion du lancement de la nouvelle charte, nombreux sont les signataires à avoir réapposer symboliquement leur signature réaffirmant ainsi « leurs engagements et leur soutien sans faille à cette démarche volontaire. »

Par ailleurs, *14 nouveaux acteurs ont fait leur apparition parmi lesquels l’Ademe, Nexity ou encore le Comité développement durable santé. La nouvelle version de la charte a également reçu le soutien de la Direction de l’Immobilier de l’Etat.

La charte compte désormais 123 signataires qui pourront échanger régulièrement sur leurs pratiques, leurs difficultés et les actions mises en place. La démarche reste bien sûr ouverte à tous les acteurs du parc tertiaire public ou privé.

« Nous devons revigorer nos actions, en mobilisant large autour de la charte tertiaire, et en mobilisant particulièrement certains secteurs du parc : sûrement le parc éducatif, sans doute les bâtiments de santé et d’autres pans du champ tertiaire qui décideront, sans attendre l’obligation de faire, de montrer le chemin à tous », déclare ainsi Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Durable.

Prochainement, de nombreuses collectivités rejoindront le mouvement et de nouvelles signatures s’organiseront dans les prochain mois, avance le Plan Bâtiment Durable.

* Les nouveaux signataires sont : l'Ademe, l'Association Arties, Le Comité Développement Durable Sante (C2DS), la Conférences des Présidents d'Université, la Foncière Inea, Mata Capital, Nexity ainsi que les universités d'Angers, de Bordeaux, d'Evry- Val d'Essonne, de Haute Alsace, de Nantes, Paul Valéry Montpellier 3 et l'Université de Lyon.

R.C
Photo de une : @Plan Bâtiment Durable
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Améliorer la performance d’un bâtiment tertiaire à coût maîtrisé, c’est possible !

Améliorer la performance d’un bâtiment tertiaire à coût maîtrisé, c’est possible !

Améliorer la performance énergétique d’un bâtiment à usage tertiaire passe-t-il obligatoirement par le biais d’une rénovation « lourde et coûteuse » ? Selon Hélène Bru, Responsable du Pôle Bâtiment et Energies Renouvelables de BHC Energy, la réponse est non. La mise en place d’une démarche d’efficacité énergétique structurée permettrait d’obtenir des gains importants. Comment procéder ? Eléments de réponse.
La charte tertiaire : « une dynamique volontaire réussie » selon Philippe Pelletier

La charte tertiaire : « une dynamique volontaire réussie » selon Philippe Pelletier

Lancée il y a cinq ans à l’initiative du Plan Bâtiment Durable, la charte tertiaire séduit un nombre toujours plus important d’acteurs. Un rapport publié ce mercredi vient en effet souligner l’engagement et la mobilisation sans précédent des signataires. Il identifie également les leviers d’actions efficaces en faveur de l’efficacité énergétique et environnementale des bâtiments tertiaires publics et privés et les difficultés rencontrées sur le terrain.
La rénovation énergétique du tertiaire avance non sans difficultés

La rénovation énergétique du tertiaire avance non sans difficultés

Le Plan Bâtiment Durable a organisé, vendredi 21 octobre, une nouvelle séquence de ses « Rendez-vous » consacrée à la dynamique de rénovation énergétique du parc tertiaire. A cette occasion, le troisième rapport de la charte d’engagement volontaire a été présenté. Si la démarche de rénovation énergétique est résolument engagée, des difficultés de mise en oeuvre persistent. Explications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter