Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Nouveaux produits du BTP > Les Awards du salon BePositive 2017, des innovations durables

Les Awards du salon BePositive 2017, des innovations durables

Les Awards du salon BePositive 2017, des innovations durables
Le salon BePositive 2017 qui vient de fermer ses portes s'est révélé une fois de plus un intéressant laboratoire de la performance énergétique et des nouveaux modes constructifs centrés autour de ce thème. Les nominés du concours BePositive Awards sont particulièrement représentatifs de cette tendance.

Nouveaux produits du BTP |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Le concours des BePositive Awards est un des éléments structurants du salon. Parmi la vingtaine de fabricants et industriels ayant présenté des dossiers dans la catégorie Bâtiment et Aménagement, les membres du jury ont dû sélectionner six produits méritant d'être distingués. Cela a obligé le jury à laisser de côté d’autres innovations tout à fait intéressantes, mais c'est la dure loi du genre.
 

Le Lauréat et ses challengers

Lionel Gomel sur Batiweb
SOLITECH est un logiciel de gestion des interventions sur chantier
d’un genre tout à fait nouveau. Il a été conçu par et pour un artisan chauffagiste-plombier qui, en 2008, s’est trouvé confronté à une série de problèmes. Il devait faire face au ralentissement des commandes dû à la crise, au rétrécissement des marges lié à la plus forte concurrence et à la nécessité d’intervenir parfois dans des environnements dangereux pour les ouvriers, par exemple sur des chantiers de rénovation avec de l’amiante. Il a très vite compris que la résolution de ses problèmes passait par une meilleure maitrise des interventions des compagnons.
Pour cela il est parti du constat que le seul outil d’organisation dont ses compagnons disposaient dans leur poche à chaque instant était le smartphone. Utilisé pour passer des appels avec le bureau, faire une ou deux photos et se guider jusqu’au chantier grâce au GPS incorporé, ce petit outil avait pourtant un potentiel beaucoup plus important.
Partant de ces usages, Lionel Gocel, le chef d’entreprise, a eu l’idée de formaliser les étapes de gestion de ses chantiers de maintenance / rénovation. Il a ouvert les portes de son entreprise à trois jeunes étudiants ingénieurs en informatique, et 
les a accueillis comme apprentis. En deux ans, ils ont développé ensemble un outil simple et convivial, adapté aux smartphones économiques qu’on peut emporter sur les chantiers. Ils l’ont adapté au fur et à mesure des développements, prenant en compte l’expression des besoins du chef d’entreprise, mais aussi des compagnons qui l’ont utilisé quotidiennement.

Solitech sur un smartphone
D’un contrat d’apprentissage à une start-up
Et cette belle histoire s’est conclue par la création d’une start-up dont Lionel Gocel et ses trois ex-apprentis se partagent le capital à parts égales. L’entreprise 90Tech a maintenant 20 salariés et est soutenue par BPI France, BNP Paribas et d’autres investisseurs.
Le logiciel maison est devenu une appli universelle, qui peut équiper tout aussi bien un artisan du bâtiment, quel que soit son corps de métier, qu’une société de dépannage-maintenance de taille plus grande. Le modèle économique est simple et accessible, le logiciel ne nécessite pas d’autre investissement qu’un smartphone par compagnon ou par chef de chantier et un navigateur Web au bureau. Il est paramétrable en fonction du mode d’organisation de l’entreprise. Parfaitement adopté par les compagnons de l’entreprise Gocel, il simplifie les interventions quotidiennes des salariés et valorise leur travail.
Et Lionel Gocel de conclure que « la généralisation et l’utilisation de Solitech que ce soit en entretien/rénovation ou sur le neuf a fait que les années de crise ont quasiment été les meilleures années de l’entreprise, avec une productivité améliorée, une meilleure communication entre les équipes et le bureau et au final une productivité excellente, sans que les compagnons de l’entreprise ne soient lésés »
C’est autant grâce à aux qualités du produit qu’à l’histoire de sa genèse que SOLITECH, nominé aux Awards BePOSITIVE, est devenu le lauréat de la catégorie Bâtiment-Aménagement.
 
BIM&CO, une bibliothèque ouverte pour tous les acteurs de la maquette numérique
Cette plateforme est « une bibliothèque ouverte d’objets BIM et de données produites pour les acteurs du BIM » selon ses concepteurs. Les jeunes ingénieurs concepteurs de cette bibliothèque, issus de différentes filières, bâtiment, informatique, etc. ont vite mesuré qu’une partie de la complexité de la maquette numérique résidait dans le grand volume des données Produit à échanger. Il ne suffit pas de disposer d’objets 3D des différents produits du bâtiment pour travailler en mode BIM mais aussi disposer d’un grand volume de données descriptives des mêmes produits.
Ils ont donc eu l’idée de développer un outil qui permette aux deux parties, les fabricants d’un côté, les utilisateurs de l’autre, de travailler les données en un même lieu virtuel. L’autre idée forte est d’offrir un modèle de base gratuit. Un fabricant peut publier en ligne ses données. BIM&CO les stocke et les met gratuitement à disposition des concepteurs (architectes, bureaux d’étude, entreprises, etc.) qui plus est dans les différents formats existants.
Et le directeur technique, Baptiste Mullie précise « Les assistants de publication et le système international de gestion des propriétés prennent en charge la compatibilité logiciel/processus BIM et aident les fabricants à proposer des objets exploitables, y compris pour de petits fabricants qui ne disposeraient pas du savoir-faire en interne. » Mais quel est le modèle économique ? Selon les concepteurs, les utilisateurs, amont ou aval, pourront disposer de fonctionnalités évoluées, de tableaux de bord … à condition de payer. Toute proportion gardée, c’est le même système que les applications gratuites de nos smartphones qui ne nécessite de paiement que lorsqu’on veut accéder aux fonctionnalités évoluées, Premium. En tout cas, une plateforme qui devrait être promise à un grand avenir.
 
Le chariot motorisé d'Hydrosystem est un produit tout à fait représentatif de la tendance actuelle à simplifier la vie des entreprises et à soulager le travail des compagnons sur les chantiers. Conçu par une société spécialisée en hydraulique le chariot télécommandé a d'abord été imaginé pour répondre à la demande particulière de marbriers qui souhaitaient déplacer de lourdes pierres tombales dans les allées exiguës des cimetières, avec parfois juste 50 cm pour se mouvoir.
Partant de ce besoin, Hydrosystem a développé un chariot radiocommandé universel.
Avec un plateau de 55 cm et un empattement  de 50 cm, le chariot CM80 est capable d'emporter des charges de 800 kg. Il est équipé d’un moteur thermique, bientôt complété par un modèle à moteur électrique. Son rayon de braquage de 1,40 le rend particulièrement adapté aux espaces exigus. Il peut être livré dans de nombreuses configurations, y compris équipé d’une mini-grue Palfinger. Il a un grand frère, le CM160, qui comme son nom l’indique, est capable d’emporter des charges de 1,6 tonne.




Des systèmes constructifs malins

Un bloc béton isolant
Dans un domaine où l'évolution a été longtemps assez faible, les industriels du bloc béton rivalisent maintenant d'imagination. Le jury a distingué le bloc béton à coller FABTHERM ECO pour ses qualités d'isolation thermique, qui sont le double du modèle traditionnel. Une des forces de ce bloc rectifié est d’être constitué de granulats et de composants parfaitement standard, sans aucun autre ajout d'isolant particulier, ce qui le rend facilement recyclable. Le secret réside dans sa géométrie innovante. FABEMI a trouvé une façon intelligente de ne pas perturber les habitudes de pose des maçons, tout en leur apportant une solution au goût du jour. Précisons que ce bloc à coller pèse moins de vingt kilos, ce qui soulagera (un peu) le dos des poseurs et qu’il reste économique, ce qui n’alourdira pas (trop) le portefeuille des maîtres d’ouvrage. Dans une prochaine version, il sera aussi mis sur le marché avec un remplissage à base d’Airium de Lafarge Holcim, ce qui améliorera encore ses capacités isolantes sans modifier ni sa composition ni le mode de pose.
 

Un système constructif en bois 

Dans le même état d'esprit mais avec un tout autre matériau le système constructif BLOKIWOOD de DOM'INOV, autre nominé aux Awards,apporte un vrai plus à la construction à ossature bois. Alors que la tendance actuelle est à la préfabrication de grands éléments qui simplifient et accélèrent la construction sur le chantier, Dom’Inov a pris une autre direction.
Partant du principe que les grands éléments ne convenaient pas aux chantiers en milieu exigu, la société a conçu un système constructif standardisé dont les trente éléments de base permettent de réaliser des murs porteurs qui intègrent des caractéristiques structurelles et thermiques.
Ces éléments sont composés de panneaux en OSB formant un caisson porteur dans lequel est encapsulé en usine un isolant minéral ou biosourcé de 200 mm.
Les éléments, dont le plus lourd ne pèse pas plus de 35 kg, sont manuportables. Ils peuvent ainsi tout aussi bien convenir à une extension d’immeuble ancien en ville, comme à la construction d’une maison sur un terrain peu accessible aux camions.
 

Une fenêtre bois certifiée Passivhaus

La fenêtre Passiv Bois 92 de Bader a été nominée pour ses qualités isolantes bien sûr, mais aussi pour son design et sa capacité à s’adapter à de nombreux types de chantiers. Elle est à la fois conforme aux normes Passivhaus allemandes et aux normes françaises. Un de ses points forts est la facilité de pose et de réglage qu’elle apporte aux professionnels grâce entre autres à son ferrage symétrique réglable en trois dimensions. Son design est aussi un point distinctif, si l’on peut dire, puisqu’elle ressemble plus à une fenêtre PVC de dernière génération ou à une fenêtre alu qu’à une fenêtre bois traditionnelle. Le choix d’une gamme de finitions et de couleurs modernes lui permet de s’intégrer dans la plupart des projets architecturaux, dans les limites mécaniques qui sont celles du bois. Enfin, le choix de vitrage qui est proposé permet un bon équilibre entre les apports lumineux  et thermiques.

Bader, entreprise familiale basée en Alsace et spécialisée dans la fabrication de fenêtres bois et bois-alu a su mettre sur le marché une fenêtre bois moderne avec des performances thermiques extrêmes, dans des conditions économiques accessibles.

R.B.

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

NOUVEAUTÉ Filtre compact Biomeris gamme de 4 à...


SEBICO

Le filtre compact Biomeris est un système d’assainissement non collectif, performant, autonome et respectueux...
Visuel Dossiers partenaires

La gamme de luminaires LED de LEDVANCE s‘agrandit avec...


LEDVANCE

LEDVANCE, l’un des leaders mondiaux dans le domaine des techniques d’éclairage innovantes, étoffe...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :