Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Le dispositif TransitionLed optimise l’éclairage public

Le dispositif TransitionLed optimise l’éclairage public

Le dispositif TransitionLed optimise l’éclairage public
Le groupe Girard Sudron, expert en éclairage depuis 124 ans, a mis en place un dispositif permettant aux collectivités d’accélérer leur transition énergétique sans investissement initial. Son offre personnalisée, TransitionLed, consiste au remplacement du parc de lampes à l’intérieur des bâtiments et à la modernisation de l’éclairage public par des lampes utilisant la technologie Led. Détails.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Avec 9,5 millions de point lumineux pour une consommation annuelle d’environ 5,6 TWh (soit 1% de la production totale d’électricité en France), l’éclairage public représente un réel enjeu pour les collectivités. L’Association Française de l’Eclairage (AFE) indique en effet que l’éclairage public représente 16% de la consommation énergétique totale des communes, 17% de leurs dépenses d’énergie et 41% de leur facture électrique !

Autre poste de dépense : les bureaux qui sont éclairés entre 2 500 et 3 000 heures par an, alors même que le taux de présence au poste de travail est inférieur à 70%.

Comment faire baisser la consommation en électricité des communes ? L’AFE indique que le parc français de luminaires est vieillissant et que 40% des lampes en service ont plus de 25 ans. En les remplaçant, les communes pourraient réaliser entre « 40 et 70% d’économies d’énergie. Plus les installations sont vétustes, plus elles sont source de nuisance », souligne l’AFE qui ajoute que « 30 à 40% d’énergie serait perdue à cause de ces installations vétustes ».

Concernant les bureaux, 80% des installations seraient non conformes et produiraient chaque année 4 millions de tonnes de CO2. 5,1 milliards d’euros sont dépensés chaque année pour maintenir ces installations alors qu’une mise en conformité pourrait permettre de réaliser des économies conséquentes.

Bien sûr, rénover l'ensemble du parc a un coût. L'Association Française de l’éclairage évalue ces travaux entre 9 et 10 milliards d’euros, de quoi freiner l’engagement des communes.

TransitionLed, un outil d’accompagnement

Conscient des contraintes budgétaires et techniques qui freinent l’engagement des communes dans la transition énergétique, le groupe Girard Sudron, a lancé TransitionLed. Le dispositif consiste au remplacement du parc de lampes à l’intérieur des bâtiments (mairies, écoles, hôpitaux, salles de sport, entrepôts, musées, etc.) et à la modernisation de l’éclairage public (parcs, parkings, rues, terrains de sport, monuments, etc.) par des lampes utilisant la technologie LED

TransitionLed propose une approche de financement innovante permettant de passer rapidement à l’action. Il fait en effet l’objet d’une formule contractuelle d’intéressement basée sur les économies générées. « Le paiement complet du remplacement des lampes n’a lieu qu’au bout d’une période probatoire de 10 mois sans avance de trésorerie », précise un communiqué. 

Le dispositif s’adapte aux besoins des communes. Un recensement individualisé et gratuit est tout d’abord réalisé. Puis, une étude technico-économique gratuite des installations est menée par des ingénieurs spécialisés. Enfin, la quantité nécessaire de sources lumineuses et de luminaires permettant d’atteindre les économies attendues est octroyée.

Pour les besoins de relamping, l’outil aide les collectivités à identifier les projets permettant de bénéficier des financements adéquats ainsi que des subventions locales qui peuvent atteindre 80% des investissements.

Le groupe Girard Sudron indique que le remplacement des lampes par un système LED présente des « intérêts immédiats » pour les communes à savoir : une diminution d’un minimum de 60% des dépenses énergétiques par rapport aux solutions traditionnelles ; une durée de vie prolongée des équipements grâce à des lampes résistant jusqu’à 100 000 heures et une maintenance réduite jusqu’à 70% ; et un bilan carbone optimisé de 50%.

R.C

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :