Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > L’immobilier ancien toujours au top !

L’immobilier ancien toujours au top !

L’immobilier ancien toujours au top !
La hausse des prix se poursuit pour les logements anciens ! Selon l’Insee, ces derniers ont en effet progressé de +1,6% sur la période juillet-août-septembre, par rapport au trimestre précédent. Sur un an, cette hausse culmine à 3,9%, tirée par les appartements, dont les coûts ont augmenté de 5,1%. Les maisons, de leur côté, voient leurs prix croître de 3,1% en moyenne. Tous les chiffres.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Alors que les ventes de logements neufs ralentissent, les indicateurs pour l’ancien sont, quant à eux, au beau fixe. Notaires de France indiquait en juillet dernier que les transactions de ce marché avaient en effet progressé de 7,7% par rapport à 2016. Les professionnels du secteur notaient également la forte hausse des prix, de +2,7% sur un an au premier trimestre.

Et visiblement, la tendance s’est accentuée ces derniers mois ! En effet, d’après l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), les coûts dans l’ancien ont augmenté de +1,6% au troisième trimestre 2017, par rapport aux trois mois précédents. Une progression qui doit plus aux appartements (+1,9%) qu’aux maisons (+1,4%).

« Sur un an, la hausse des prix poursuit ainsi son accélération : +3,9% par rapport au troisième trimestre 2016, après +3,1% le trimestre précédent. Cette hausse est principalement tirée par les prix des appartements, qui augmentent de 5,1% en un an, contre 3,1% pour les maisons », ajoute l’Insee.

Hausse généralisée des prix en France

L’organisme constate par ailleurs que le phénomène touche l’ensemble du pays. En Île-de-France, les prix dans l’ancien ont été rehaussés de +1,6% par rapport au trimestre précédent. Sur un an, cette progression atteint même +4,8%, surtout grâce aux appartements (+5,8%), et notamment à Paris (+7,8), où l’encadrement des loyers est mis à mal.

L’ensemble de l’hexagone suit le mouvement, avec des prix en croissance de +1,6% au dernier trimestre par rapport aux trois mois précédents. « Sur un an, les prix s’accroissent de façon moins marquée qu’en Île-de-France, malgré une accélération au troisième trimestre : +3,6% entre le troisième trimestre 2016 et le troisième trimestre 2017 après +2,7% le trimestre précédent. Comme en région francilienne, la hausse est plus importante pour les appartements (+4,5%) que pour les maisons (+3,1%) », indique l’Insee.

La hausse des prix n’a par ailleurs que peu impacté les volumes de transactions, qui continuent d’augmenter au troisième trimestre 2017. En effet, à fin septembre, 952 000 ventes avaient été recensées au cours des douze derniers mois, « un nouveau record historique » d’après l’Insee. De quoi laisser présager du meilleur pour l’année à venir !

F.C
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

LES MENUISERIES ET FAÇADES ALUMINIUM TECHNAL AU SERVICE...


TECHNAL

La Ville est complexe et possède son propre métabolisme, né de l’interaction de multiples systèmes,...
Visuel Dossiers partenaires

L’expert de la sécurité intégrée....


GEZE FRANCE

Qu’elles ouvrent les portes des centres commerciaux, des pharmacies ou des hôtels, les portes automatiques coulissantes...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :