Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > L’immobilier ancien toujours au top !

L’immobilier ancien toujours au top !

L’immobilier ancien toujours au top !
La hausse des prix se poursuit pour les logements anciens ! Selon l’Insee, ces derniers ont en effet progressé de +1,6% sur la période juillet-août-septembre, par rapport au trimestre précédent. Sur un an, cette hausse culmine à 3,9%, tirée par les appartements, dont les coûts ont augmenté de 5,1%. Les maisons, de leur côté, voient leurs prix croître de 3,1% en moyenne. Tous les chiffres.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Alors que les ventes de logements neufs ralentissent, les indicateurs pour l’ancien sont, quant à eux, au beau fixe. Notaires de France indiquait en juillet dernier que les transactions de ce marché avaient en effet progressé de 7,7% par rapport à 2016. Les professionnels du secteur notaient également la forte hausse des prix, de +2,7% sur un an au premier trimestre.

Et visiblement, la tendance s’est accentuée ces derniers mois ! En effet, d’après l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), les coûts dans l’ancien ont augmenté de +1,6% au troisième trimestre 2017, par rapport aux trois mois précédents. Une progression qui doit plus aux appartements (+1,9%) qu’aux maisons (+1,4%).

« Sur un an, la hausse des prix poursuit ainsi son accélération : +3,9% par rapport au troisième trimestre 2016, après +3,1% le trimestre précédent. Cette hausse est principalement tirée par les prix des appartements, qui augmentent de 5,1% en un an, contre 3,1% pour les maisons », ajoute l’Insee.

Hausse généralisée des prix en France

L’organisme constate par ailleurs que le phénomène touche l’ensemble du pays. En Île-de-France, les prix dans l’ancien ont été rehaussés de +1,6% par rapport au trimestre précédent. Sur un an, cette progression atteint même +4,8%, surtout grâce aux appartements (+5,8%), et notamment à Paris (+7,8), où l’encadrement des loyers est mis à mal.

L’ensemble de l’hexagone suit le mouvement, avec des prix en croissance de +1,6% au dernier trimestre par rapport aux trois mois précédents. « Sur un an, les prix s’accroissent de façon moins marquée qu’en Île-de-France, malgré une accélération au troisième trimestre : +3,6% entre le troisième trimestre 2016 et le troisième trimestre 2017 après +2,7% le trimestre précédent. Comme en région francilienne, la hausse est plus importante pour les appartements (+4,5%) que pour les maisons (+3,1%) », indique l’Insee.

La hausse des prix n’a par ailleurs que peu impacté les volumes de transactions, qui continuent d’augmenter au troisième trimestre 2017. En effet, à fin septembre, 952 000 ventes avaient été recensées au cours des douze derniers mois, « un nouveau record historique » d’après l’Insee. De quoi laisser présager du meilleur pour l’année à venir !

F.C
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Information prévention : Chute de hauteur – prévenir...


OPPBTP

L’OPPBTP vous accompagne dans votre métier en mettant à votre disposition un mémento prévention...
Visuel Dossiers partenaires

GeniaSet Split : La pompe à chaleur ultra silencieuse...


SAUNIER DUVAL

La nature nous offre de nombreuses sources de production économique et durable de chaleur. Les pompes à chaleur...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :