Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Nouvelle étape pour la Chaire de recherche Edycem – Centrale Nantes

Nouvelle étape pour la Chaire de recherche Edycem – Centrale Nantes

Nouvelle étape pour la Chaire de recherche Edycem – Centrale Nantes
En février 2015, Edycem et Centrale Nantes ont signé la Chaire internationale de recherche et d’enseignement des « bétons innovants pour de nouvelles applications ». D’une durée de cinq ans, elle vise notamment à moderniser la formulation des matériaux cimentaires et à améliorer leur bilan énergétique. Ce mardi, le partenariat a franchi une nouvelle étape : les deux premières thèses de doctorat ont été soutenues. Précisions.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Le 19 octobre, dans le cadre de la Chaire de recherche Edycem – Centrale Nantes, deux thèses de doctorat ont été soutenues. Rappelons que le partenariat vise le développement de « bétons innovants pour de nouvelles applications ».

La première thèse, menée par Reda Jaafri, porte sur la cure interne des matériaux cimentaires. L’objectif, décrire les mécanismes d’actions des matériaux utilisés et les impacts sur leur comportement à long terme. A travers cette thèse, Edycem vise la limitation du retrait des chapes fluides à base de ciment ainsi que des bétons autoplaçants.

La thèse s’est notamment intéressée au phénomène du tuilage des matériaux cimentaires provoqué par le gradient d’humidité lors du séchage. « Les résultats montrent que l’évolution du tuilage dépend principalement de la progression du front de séchage. Il est également fonction du développement de la rigidité du matériau. La dépendance du comportement structurel des dalles à leur teneur en eau, prouve la nécessité de recourir à une cure adaptée », détaille un communiqué.

Une étude a été conduite en vue d’étudier le potentiel effet de cure des produits intégrant les brevets d’Edycem. Pour rappel, la société détient deux brevets sur mortier de chape autoplaçante et béton autoplaçant. « Par son effet sur la microstructure et celui de cure interne, ce matériau permet de retarder le tuilage des chapes et de réduire son amplitude finale. Son utilisation dans les bétons autoplaçants conduit à une réduction significative du risque de fissuration par retrait empêché ».

Deux approches de modélisation de tuilage ont été développées afin d’expliquer et de prédire le tuilage : une approche analytique continue et une approche de modélisation par éléments discrets. Les calculs analytiques ont montré que des retraits plus importants apparaissent en surface et entraînent une microfissuration qui permet de relaxer les contraintes internes. L’approche de modélisation a permis de simuler un banc de tuilage à échelle réduite et mener ainsi une étude comparative au banc de tuilage conventionnel. « Les résultats obtenus laissent présager un important gain de temps dans les projets à venir d’Edycem », précise la société.

Des Bétons Isolants Structurels plus performants

La deuxième thèse, soutenue par Siyimane Mohaine, est dédiée au développement et au comportement mécanique des Bétons Isolants Structurels (BIS). Comment améliorer les propriétés thermiques pour des solutions constructives innovantes ?

Les BIS contribuent à l’isolation de la paroi dans laquelle ils sont incorporés et limitent les déperditions de chaleur au niveau des points sensibles de l’enveloppe : les ponts thermiques. Un communiqué explique : « La maîtrise de leur conductivité thermique est primordiale et prend tout son sens. Dans un contexte da facilité de mise en œuvre, s’ajoute le critère autoplaçant des bétons. Il est alors question de Bétons Isolants Structurels autoplaçants ».

La thèse a étudié la possibilité d’incorporer une matière première qui depuis, a découlé sur un dépôt de brevet par Edycem, augmentant le pouvoir isolant de ses bétons. Les recherches ont démontré que leur incorporation dans une matrice cimentaire conduit à « une baisse significative de la conductivité sans altérer les propriétés mécaniques du matériau. Les excellentes conductivités thermiques de ce béton baptisé TECHNILISS® le place dans la catégorie Bétons Isolants Structurels au sens du nouveau référentiel de la marque NF BPE ».

« Les résultats de ces recherches académiques nous permettent des mises en application mesurées et qualitatives au service de nos clients. Nos travaux menés conjointement dans cette chaire de recherche avec Centrale Nantes s’inscrivent totalement dans notre stratégie d’innovation et de différenciation. C’est une véritable valeur ajoutée pour notre entreprise », souligne PHILIPPE QUENEAU, Directeur général d’EDYCEM.

« Cette chaire de recherche est une véritable opportunité pour EDYCEM : recherche de nouveaux produits, dépôt de brevets, développement et concrétisation de nouvelles idées, mais également pour les équipes qui travaillent ensemble au quotidien, se complètent et s’apportent mutuellement », complète ESTELLE BREILLAT, Directrice Qualité et Développement d’EDYCEM. Le 5 novembre dernier, Reda Jaafri a intégré la Chaire en tant qu’ingénieur de recherche et Siyimane Mohaine est actuellement ingénieure R&D au centre d’essais d’incendie du CERIB.

R.C
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Ciments Calcia, un autre regard sur la construction


CIMENTS CALCIA

Ciments Calcia, un des leaders de l’Hexagone sur le marché des matériaux de construction, est pionnier...
Visuel Dossiers partenaires

Nouvelle gamme chapes et liants de PAREXLANKO


PAREXLANKO

Parexlanko propose depuis plus de 40 ans de nombreuses solutions dans l'univers de la construction : décoration...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :