Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Vague de suicides chez Eiffage, la CFDT Construction et Bois alerte la direction

Vague de suicides chez Eiffage, la CFDT Construction et Bois alerte la direction

Vague de suicides chez Eiffage, la CFDT Construction et Bois alerte la direction
Pas moins de six suicides ou tentatives ont été recensés en 2016 au sein du groupe Eiffage, d’après la CFDT Construction et Bois. Une situation grave que le syndicat a largement pointée du doigt, alertant la direction et lui demandant d’adopter des mesures efficaces pour lutter contre ce phénomène. Pour autant, le groupe n’a, à ce jour, pas répondu à l’organisme. Le point sur la situation.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Le groupe Eiffage, qui s’est récemment doté d’une entité dédiée au bois, se retrouve aujourd’hui au cœur d’un scandale !

En effet, d’après la CFDT Construction et Bois, deux suicides se sont produits la semaine dernière dans la branche Infrastructures, faisant suite à « une série de suicides et de tentatives de suicides dans tout le groupe depuis 2 ans ».

Pourtant, le syndicat rappelle avoir tiré la sonnette d’alarme auprès de la direction à plusieurs reprises. La CFDT Construction et Bois aurait ainsi demandé à ce qu’une analyse visant à comprendre ce qui pousse les salariés au suicide soit mise en place afin de prendre les mesures nécessaires pour mettre un terme à cette situation. En vain.

« Malgré les demandes pressantes de la CFDT, le groupe Eiffage a refusé jusqu’à aujourd’hui de faire la lumière sur les suicides et tentatives de suicides, préférant globaliser cela dans le cadre des Risques Psycho Sociaux », indique l’organisme.

Une entreprise qui fait « la sourde oreille »

Convaincue que ces gestes désespérés sont en lien avec les conditions de travail, la CFDT a décidé de passer à la vitesse supérieure, en mettant le groupe face à ses responsabilités.

Le syndicat accuse notamment le spécialiste de la construction « de faire la sourde oreille malgré les demandes répétées de la CFDT de négocier sur les RPS en faisant toute la lumière sur les situations qui ont conduit des salariés à mettre fin à leurs jours ».

De même, le groupe aurait refusé « de reconnaître que les suicides sont en lien avec la dégradation des conditions de travail » et « de prendre des mesures permettant d’éviter ces situations ».

Au-delà de ces accusations graves, la CFDT Construction et Bois a également fait part de sa volonté d’accompagner les familles des salariés décédés dans leurs démarches contre le groupe Eiffage. Le bras de fer continue !

F.C
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

KITINOX, LA RÉPONSE CHEMINÉES POUJOULAT POUR LA...


CHEMINEES POUJOULAT

Le foyer insert séduit de plus en plus de particuliers. Plébiscité aussi bien en neuf qu’en rénovation,...
Visuel Dossiers partenaires

Collez et jointoyez dans la journée : jointoiement 4...


PAREXLANKO

Parexlanko, spécialiste des mortiers industriels depuis plus de 30 ans, lance 5078 PROLIFLUIDE CHRONO C2S EG, nouveau...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :