Logements sociaux: Delebarre pour un durcissement des sanctions financières

Dernières dépêches AFP | 23.09.04
Partager sur :
Logements sociaux: Delebarre pour un durcissement des sanctions financières - Batiweb
MONTPELLIER, 23 sept 2004 (AFP) - Michel Delebarre, président de l'Union
sociale de l'habitat (USH) et député-maire PS de Dunkerque, a demandé jeudi
"un durcissement" des sanctions financières pour les communes récalcitrantes à
la construction de logements sociaux.
En clôture du congrès de l'Union sociale de l'habitat, M. Delebarre a demandé au gouvernement "un durcissement réel des contreparties financières", pour les communes qui ne respectent pas l'obligation faite par la loi Solidarité et rénovation urbaine (SRU) de parvenir à 20% de logements sociaux. "Il n'est pas acceptable que les communes qui doivent faire l'effort de solidarité puissent s'en dégager très aisément par un versement financier", a-t-il dit.

La fondation Abbé Pierre a demandé des sanctions plus fortes pour les villes qui ne respectent pas cette obligation, estimant que certaines communes font preuve "d'inertie" et se dédouanent de leur obligation en versant des pénalités financières jugées insuffisantes. En ouverture du congrès, le ministre de la Cohésion sociale Jean-Louis Borloo avait déclaré mardi que le gouvernement allait "assumer" le suivi de la loi SRU. Le secrétaire d'Etat au Logement Marc-Philippe Daubresse a affirmé jeudi qu'il réfléchissait à quelques "pistes".

Redacteur