Garantie de performance énergétique : rapport du groupe de travail Eco-construction | 16.04.12

Partager sur :
Missionné au printemps dernier par Philippe Pelletier, le chantier Garantie de performance énergétique, co-piloté par Michel Jouvent (association Apogee) et Caroline Costa (directrice juridique du groupe EGIS-HBI) publie aujourd'hui son rapport sur la « Garantie de performance énergétique ».
Dans son rapport, le groupe de travail propose principalement deux nouvelles notions sur le sujet. La première est la Garantie de Performance Intrinsèque (GPEI) : celle-ci est élaborée au stade de conception et/ou des travaux. « Le prestataire s'engage à un niveau maximal de consommations énergétiques "conventionnelles" ou "normalisées" dans la mesure où l'utilisateur respecte le scénario d'utilisation et les paramètres de confort spécifiés ». Le périmètre de base pour cette garantie serait la réglementation RT 2012 avec ses cinq usages*.

Seconde notion introduite par le rapport : la Garantie de Résultats Energétiques sur l'Usage (GRE), qui incorporerait l'exploitation et l'usage du bâtiment. « Le prestataire s'engage cette fois sur un niveau maximal de consommations énergétiques réelles, exprimées en énergie finale et pouvant être mesurées par une méthode simple ». Au sein de la GRE, il pourrait être identifié une GRE « courte durée » : celle ci pourrait courir seulement jusqu'à la fin de garantie de parfait achèvement (un an) ou la fin de garantie biennale (deux ans), avec un immeuble en fonctionnement et occupé. « Le fait que l'immeuble soit en fonctionnement permet de connaître les consommations réelles (...) et de prendre les mesures correctrices nécessaires ».

Aucune définition claire de la garantie de performance n'avait encore été établie à ce jour. Le rapport remis doit être considéré comme un rapport d'étape : le débat reste ouvert et la réflexion doit se poursuivre.

* La RT 2012 s’articule toujours autour de 5 usages énergétiques : chauffage, climatisation, production d’eau chaude sanitaire, éclairage et auxiliaires (ventilation, pompes…).

L.P
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

L’UFME s’engage auprès des fabricants de portes intérieures

L’UFME s’engage auprès des fabricants de portes intérieures

Ayant constaté que nombre de ses adhérents sont spécialisés dans la conception et la fabrication de portes intérieures, l’UFME (Union des fabricants de menuiseries) a décidé de renforcer son engagement auprès de ces professionnels afin de les accompagner au mieux. Dans ce sens, plusieurs groupes de travail ont été mis en place autour de thématiques diverses, parmi lesquelles les dispositifs coupe-feu, les réglementations relatives à l’accessibilité, ou encore le suivi des normes.
Le groupe de travail « chaleur et froid renouvelables » rend ses conclusions

Le groupe de travail « chaleur et froid renouvelables » rend ses conclusions

Mis en place en mars 2019, le groupe de travail « chaleur et froid renouvelables » dévoile ses propositions pour accélérer le développement de la filière. 25 mesures d’action concrète ont été retenues par le Gouvernement. Elles visent à mobiliser les collectivités, informer les consommateurs, rendre les réseaux plus compétitifs, verdir l’énergie livrée par ces réseaux et favoriser la R&D.
15 propositions pour accélérer le développement de la méthanisation

15 propositions pour accélérer le développement de la méthanisation

Le 1er février dernier, Sébastien Lecornu installait un groupe de travail sur la méthanisation. Ce lundi, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a dévoilé 15 propositions pour accélérer l’installation d’unités de méthanisation partout en France. Elles viennent s’ajouter aux dix conclusions présentées en janvier dernier par le groupe de travail éolien, dans le cadre du Plan de libération des énergies renouvelables. Précisions.
Avancées pour la performance du Bâtiment

Avancées pour la performance du Bâtiment

Porté par l’adhésion de trois nouveaux membres, l’IFPEB continue d’étendre son périmètre d’intervention à de nouveaux sujets. Performance immobilière, économique, environnementale et énergétique, sociétale : l’Institut Français pour la Performance du Bâtiment s’intéresse à tous les volets de la construction responsable.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter