Inspections aériennes de panneaux solaires Communiqués | 11.06.19

Partager sur :
Améliorer la production d'électricité solaire - l'enjeu pour le client : Le coût annuel de la gestion des parcs photovoltaïques est estimé à 1 milliard d'euros en frais de main d'oeuvre. Les inspections régulières sont essentielles pour préserver l'efficacité opérationnelle, mais elles peuvent aussi se révéler dangereuses et complexes à mettre en oeuvre.

L'inspection complète d'un parc photovoltaïque exige un tel investissement en personnel qu'elle peut durer deux semaines lorsqu'elle est conduite à l'aide de simples équipements de test électriques portables. Sur le site d'une grande installation, ce type de contrôles est une tâche sans fin. De même, l'inspection des petites installations commerciales et de toiture peut nécessiter plusieurs jours.

UNE SOLUTION

Quelle que soit l'installation photovoltaïque, il est essentiel d'identifier et de résoudre les problèmes via des inspections régulières, d'empêcher la survenue de pannes de plus grande envergure, de gérer les réclamations au titre de la garantie avec les fournisseurs d'équipement et de travailler selon le niveau de performance et les garanties de rendement prévus dans le contrat. Les panneaux qui ne présentent pas des performances suffisantes en raison de dysfonctionnements des convertisseurs des cellules, des connexions électriques, d'un défaut d'alignement des traceurs ou même d'un problème d'ombrage, sont visibles en quelques secondes avec la thermographie (IR). Les panneaux photovoltaïques qui ne fonctionnent pas efficacement ont tendance à avoir une signature thermique différente de celle des panneaux en bon état de marche.
Une solution UAS avec système FLIR d'imagerie thermique embarqué (FLIR M210 XT2 640-13 par exemple) facilite l'inspection rapide d'une large zone cible et repère les problèmes sur les panneaux photovoltaïques depuis les airs. Une fois que le problème est identifié à l'aide de l'infrarouge, un multimètre numérique ou une pince ampèremétrique, comme la Extech MA445, peut vous aider à diagnostiquer les problèmes électriques à l'endroit de la panne et à déterminer les mesures à envisager.

LES RÉSULTATS

L'intégration d'inspections thermiques dans votre plan de maintenance régulière réduira de plusieurs semaines à quelques jours la durée de vos inspections effectuées à l'aide d'une solution UAS, et de plusieurs heures à quelques minutes celles conduites avec une caméra thermique portable. Vous travaillerez de façon plus sécurisée en réduisant votre exposition aux composants, et vous améliorerez ainsi votre efficacité globale.

Pour plus d'informations sur les solutions FLIR associées à la distribution de l'électricité, veuillez consulter le site : www.flir.com/power-generation

Les inspections régulières sont essentielles pour préserver l'efficacité opérationnelle.

 

Les problèmes courants sont visibles en quelques secondes avec l'infrarouge

 
M210 XT2 R   EXTECH MA445

 

filter_list Sur le même sujet

Inspections des lignes de moyenne tension - Améliorez la fiabilité du réseau avec la thermographie

Inspections des lignes de moyenne tension - Améliorez la fiabilité du réseau avec la thermographie

Si vous ne détectez pas les problèmes des lignes de moyenne tension assez tôt, vous risquez de faire face à des pannes coûteuses qui perturberont la distribution d'électricité pour des milliers de clients. C'est pour cela que des inspections régulières sont indispensables. Des contrôles visuels ne sont pas suffisants, en particulier quand il impossible de s'approcher suffisamment près de ce qu'il faut inspecter. Les défaillances des connecteurs ou des isolateurs, les erreurs ou les défauts de connexion, ou l'oxydation sur les connecteurs peuvent facilement passer inaperçus, jusqu'à ce qu'il soit trop tard.
Entretien et inspection des raccords

Entretien et inspection des raccords

Éviter les temps d'arrêt avec la thermographie. L'enjeu pour le client : Les défaillances des raccords peuvent coûter des millions d'euros à votre entreprise en pertes de revenu consécutives aux temps d'arrêt, aux réparations et aux heures supplémentaires payées aux employés. Environ 90 pour cent de toutes les défaillances touchant les raccords sont imputables à des infiltrations d'humidité via des fissures, des joints ou des garnitures non étanches.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter