Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Eco-construction > Le ministère du Logement remet les premiers labels E+C-

Le ministère du Logement remet les premiers labels E+C-

Le ministère du Logement remet les premiers labels E+C-
Emmanuelle Cosse, ministre du Logement, a remis ce mercredi, les premiers labels E+C-. Sept initiatives ont été récompensées. L’événement, qui a réuni les acteurs de la construction, a également été l’occasion pour le mouvement HLM et Entreprises générales de France BTP de signer des conventions d’engagement avec l’Etat. Pour rappel l’expérimentation E+C- vise à préparer la future règlementation environnementale du bâtiment.

Eco-construction |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Ce mercredi, la mobilisation en faveur de la future réglementation environnementale a franchi une nouvelle étape. Réunis le 15 mars au ministère du Logement, les acteurs de la construction ont assisté à la remise des premiers labels « E+C- ».

Les sept opérations lauréates témoignent « de la variété des bâtiments récompensés et des procédés constructifs employés, de la capacité de la filière à se mobiliser pour relever le défi de la transition énergétique par l’innovation, la créativité et le travail collectif », selon le ministère.

L’USH et la Caisse des Dépôts engagés

L’événement a également permis au mouvement HLM de renouveler son engagement pour la construction de bâtiments performants, la baisse des charges d’exploitation et de la facture énergétique des ménages les plus modestes. Pour soutenir cette mobilisation dans l’expérimentation de bâtiment à énergie positive et bas-carbone, Emmanuelle Cosse a signé une convention d’accompagnement financier de 20 millions d’euros avec l’Union sociale pour l’habitat et la Caisse des Dépôts. Ce soutien financier permettra de construire près de
6 000 logements sociaux répondant aux ambitions du référentiel « E+C- ».

Quel rôle pour l’USH et la Caisse des Dépôts ? A travers cette convention, l’USH s’engage à participer au suivi de la démarche, à mobiliser les organismes HLM pour répondre aux appels à projets, à sélectionner des opérations représentatives en matière de procédés constructifs et de vecteurs énergétiques présents sur le marché de la construction ou encore à mobiliser ces organismes pour expérimenter la construction de bâtiments visant les niveaux d’ambition E4 et/ou C2.

La Caisse des Dépôts s’engage de son côté à ouvrir une enveloppe de bonification de 20 millions d’euros pour la période 2017-2018 visant à accompagner, sous forme de prêts bonifiés, les organismes HLM porteurs des opérations sélectionnées à l’issue des appels à projets. Elle participera en outre au comité de pilotage visant à l’élaboration des modalités techniques et opérationnelles des appels à projets et à la sélection des opérations faisant l’objet d’un accompagnement financier.

EGF-BTP rejoint la mobilisation

Emmanuelle Cosse a également signé une convention avec les constructeurs français réunis sous l’égide d’Entreprises générales de France-BTP par laquelle ils s’engagent à expérimenter la construction de bâtiments exemplaires en mobilisant leurs adhérents, partager leur expertise et leur expérience, et contribuer au rayonnement de cette innovation française à l’international.

« Les entreprises générales d’EGF.BTP apporteront leur expertise à l’expérimentation E+C-, qui est un préalable à la définition des objectifs de performance dans la future réglementation environnementale du bâtiment, laquelle doit se faire sans rupture technico- économique tout en améliorant le confort et l’usage de nos bâtiments », a indiqué Laurent Grall, ancien président d'EGF-BTP.

« Passer de la construction de bâtiments « objets » à des « systèmes » évalués sur leur cycle de vie complet est une mutation qui peut effrayer certains. Elle exigera de la formation dans toutes les entreprises du secteur, qu’il faudra sans doute accompagner. On peut aussi y voir une démarche de progrès. C’est le cas des entreprises générales. Fortes de leur ingénierie interne, elles maîtrisent l’ensemble de la chaîne et peuvent s’engager sur la qualité globale », a-t-il ajouté. 

L’Etat veillera à associer EGF-BTP et ses adhérents dans les groupes de travail de capitalisation des retours d’expérience de l’expérimentation. Il s'engage par ailleurs à valoriser les projets les plus performants construits par les adhérents d’EGF-BTP et à les accompagner à travers ses services déconcentrés et établissements publics compétents.

« Aujourd’hui, l’expérimentation « E+C- » entraîne les territoires et la filière du bâtiment dans une dynamique positive. Elle doit se poursuivre, associer les acteurs et créer la confiance pour construire les bases de la future réglementation environnementale du bâtiment qui généralisera, pour la première fois au monde, le bâtiment à énergie positive et bas- carbone », a déclaré Emmanuelle Cosse.

Les 7 projets lauréats

Maison témoin de la Noue à La Roche sur Yon (85) - Niveaux Energie 3 Carbone 1
Système constructif en parpaings, chauffage par ventilation double flux et installation de panneaux photovoltaïques
Maîtrise d’ouvrage : Groupe Privat

Mikit art & tradition - 4 maisons individuelles à Neuville-Saint-Waast (62) - Niveaux Energie 2 Carbone 1 et Energie 3 Carbone 1
Système constructif en briques isolantes
Pour le chauffage :
- 1 maison en effet joule direct,
- 2 maisons avec PAC double service,
- 1 maison avec insert à pellets et complément effet joule
Installation de panneaux photovoltaïque pour 2 des 4 maisons ;
Maîtrise d’ouvrage : Fédération Française des Constructeurs de Maisons Individuelles Maîtrise d’œuvre : Mikit

Ecolost, Maison individuelle à Ermont (95) - Niveaux Energie 3 Carbone 1
Système constructif en ossature bois, chauffage par pompe à chaleur air / air et installation de panneaux photovoltaïques
Maîtrise d’ouvrage : Ecolocost

Projet Hélios à Angers (49) : 36 logements collectifs répartis sur 3 bâtiments - Niveaux Energie 3 Carbone 1
Système constructif en ossature bois, chaufferie gaz et installation de panneaux photovoltaiques
Maîtrise d’ouvrage : Angers Loire Habitat Maîtrise d’œuvre : GOA

Résidence Alizari à Malaunay (76) : 32 logements collectifs - Niveaux Energie 3 Carbone 2
Système constructif en béton, chaufferie bois et installation de panneaux photovoltaiques
Maîtrise d’ouvrage : Habitat 76 Maîtrise d’œuvre : Bouygues Bâtiment

Bureaux le Thémis à Paris 17ème : Immeuble de bureaux de 10 655 m2 - Niveaux Energie 2 Carbone 2
Système constructif mixte en bois béton, raccordement au chauffage urbain alimenté par de la géothermie
Maîtrise d’ouvrage : Icade
Maîtrise d’œuvre : Corinne Vezzoni & Associés

Logements collectifs dans la ZAC Centre Ville à Grigny (91) : 93 logements sur 4 bâtiments - Niveaux Energie 3 Carbone 1
Système constructif en béton, raccordement au chauffage urbain alimenté par de la géothermie et installation de panneaux photovoltaïques
Maîtrise d’ouvrage : Immobilière 3 F
Architectes et BET : Odile Seyler et Jacques Lucan

R.C
Photo de une : Compte Twitter @Logement_Gouv

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Weber va encore plus loin dans la résistance au feu avec...


WEBER

Pour son système weber.therm XM PSE, weber a fait réaliser en avril 2016 un essai LEPIR2 et confirme ainsi...
Visuel Dossiers partenaires

La géométrie prend une nouvelle dimension : une...


LG Hausys Europe GmbH

Sous l’angle du cristal Au cœur de la tour HVB de la HypoVereinsbank, formes géométriques, angles...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :