Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Eco-construction > Plan Climat : N. Hulot et J. Mézard sollicitent les acteurs de la rénovation énergétique

Plan Climat : N. Hulot et J. Mézard sollicitent les acteurs de la rénovation énergétique

Plan Climat : N. Hulot et J. Mézard sollicitent les acteurs de la rénovation énergétique
C’est l’une des priorités du Plan Climat que Nicolas Hulot a annoncé il y a quelques mois : la rénovation énergétique des bâtiments fait aujourd’hui l’objet d’un vaste projet de plan national, pour lequel le gouvernement a lancé ce 24 novembre une concertation auprès de l’ensemble des acteurs du secteur. De quoi contribuer également à l’atteinte de l’objectif de réduction des émissions carbone prévu dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte.

Eco-construction |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Encore une nouvelle initiative en faveur du Plan Climat ! En septembre dernier déjà, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot annonçait la réduction des coûts de raccordement des énergies renouvelables. Une mesure saluée par le Syndicat des énergies renouvelables, mais encore insuffisante pour l’Ademe, qui réclamait plus d’efforts en faveur de la rénovation.

Et justement, il semblerait que l’organisme ait été entendu par le gouvernement ! En effet, Nicolas Hulot et Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, ont présenté ce 24 novembre la feuille de route du gouvernement en matière de rénovation énergétique. L’occasion de lancer également une concertation auprès des professionnels concernés dans le cadre d’un projet de plan sur la même thématique.

« Le plan de rénovation énergétique va donner des moyens inédits aux Français pour rénover leurs logements avec une attention particulière pour les ménages modestes », indique Nicolas Hulot.

« Notre priorité est de protéger les plus fragiles face au froid. Il nous faut promouvoir une rénovation énergétique abordable pour tous. La rénovation est une opportunité pour la filière du bâtiment dans nos territoires et un moteur pour l’innovation », ajoute Jacques Mézard.

Des ambitions prometteuses, mais qui interrogent

Qu’il s’agisse de fédérations professionnelles, de représentants de collectivités territoriales, ou encore d’associations environnementales et de consommateurs, l’ensemble des parties prenantes aura jusqu’à fin janvier 2018 pour se faire entendre sur le site dédié au projet de plan rénovation énergétique.

À noter que le gouvernement a d’ores et déjà dégagé 13 actions, qui seront regroupées dans 4 axes prioritaires. Ces derniers se déclinent ainsi :
     - Faire de la rénovation énergétique une priorité nationale identifiée aux objectifs hiérarchisés ;
     - Lutter contre la précarité énergétique et massifier la rénovation pour les particuliers ;
     - Favoriser la rénovation des bâtiments publics et tertiaires ;
     - Renforcer les compétences et l’innovation.

Des objectifs qui ne pourront être atteints « sans la complémentarité des missions et l’intervention des différents acteurs sur le terrain », comme l’a souligné la Capeb. « Vouloir éradiquer en 10 ans les 1,5 millions de passoires énergétiques occupées par des ménages aux faibles revenus, c’est un réel défi que la Capeb souhaite relever et pour lequel elle continuera de se mobiliser », a promis Patrick Liébus, président de l’organisme. « Mais cela pose la question des moyens : cet objectif est impossible à atteindre sans de puissants leviers d’action et d’aides au passage à l’acte », a-t-il ajouté.

De son côté, Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment, a appelé « à une cohérence d'approche et espère que les décisions seront prises après une évaluation minutieuse des impacts. » La FFB a également salué « l'annonce de la poursuite du RGE » et la création d'une prime pour remplacer le CITE, qui « constituent autant de briques essentielles d'une approche globale systémique. » L'organisme demande néanmoins à ce que certaines incertitudes soient levées « au plus vite », notamment sur la prise en compte des travaux liés aux chaudières fioul à haute performance et aux fenêtres dans le cadre de la future prime. 

Rendez-vous en début d’année prochaine pour découvrir la version finale du plan de rénovation énergétique de la France !

F.C
Photo de Une : @MezardJacques (Twitter)

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Nouvelle porte pare-flamme E30 WICONA


WICONA

La protection incendie est l’un des secteurs les plus sensibles du bâtiment. La verticalisation des villes participe...
Visuel Dossiers partenaires

VENTÉLIA, la nouvelle sortie de toit ventilation haute...


CHEMINEES POUJOULAT

Innovation Cheminées Poujoulat, la sortie de toit ventilation VENTÉLIA est une solution alternative à...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :