Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Eco-construction > Transition énergétique : les Français toujours plus concertés

Transition énergétique : les Français toujours plus concertés

Transition énergétique : les Français toujours plus concertés
Pour Nicolas Hulot, aucun doute possible : la transition énergétique de la France ne se fera pas sans la participations des citoyens. Dans ce sens, plusieurs mesures ont déjà été proposées afin d’inclure l’ensemble des Français dans ce vaste effort. Le ministre de la Transition écologique et solidaire a néanmoins fait part de sa volonté d’aller encore plus loin, en invitant la population à participer aux débats relatifs aux implantations d’éoliennes. Les détails.

Eco-construction |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Il y a quelques semaines, le Sénat validait le projet de loi relatif à l’évaluation environnementale, qui vise notamment à renforcer la participation du public aux décisions pouvant impacter l’environnement.

Une initiative qui a visiblement donné quelques idées à Nicolas Hulot. En effet, le ministre de la Transition écologique et solidaire a demandé mercredi 25 à « associer les citoyens » au débat portant sur les implantations d’éoliennes, notamment en mer.

D’après lui, pour « réussir la transition énergétique, il va falloir qu’on associe, d’une manière ou d’une autre, les citoyens ». « Ça ne se fera pas d’une manière autoritaire, ça se fera évidemment en étant à l’écoute de leurs réserves », assurait-il.

Une efficacité plus que discutable

La proposition du ministre n’a toutefois pas séduit l’ensemble des députés, à l’instar d’Emmanuel Maquet (Les Républicains). « Depuis plus de dix ans, les projets se sont multipliés sans cohérence territoriale, sans concertation avec les acteurs locaux et sans la considération que méritent les habitants », a souligné l’élu de la Somme.

« D’emblée, je ne peux pas vous donner tort. Jusqu’ici, on n’est pas vraiment très bons et il va falloir qu’on engage une concertation », lui a répondu Nicolas Hulot. « Mais il faut aussi que chacun se mette dans une ouverture d’esprit. »

« L’éolien offshore, ça se passe bien de l’autre côté de la Manche, ça se passe mal chez nous. Il y aura peut-être des enseignements à tirer, mais j’ai bien conscience de cette difficulté », a-t-il ajouté. Reste à déterminer des solutions viables pour y remédier.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Sanitaires mobiles sous vide en Andorre


Evac

Le Cirque du Soleil s’est installé à Andorre-la-Vieille durant le mois de juillet 2018 et a rassemblé...
Visuel Dossiers partenaires

SINIAT lance SLIMISOL®, le système d’isolation par...


SINIAT

SLIMISOL®, un système innovant unique sur le marché. Le Programme d’investissements d’avenir (PIA) a été...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :