Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Armstrong World Industries : un Américain à Pontarlier

Armstrong World Industries : un Américain à Pontarlier

Armstrong World Industries : un Américain à Pontarlier
Il y a un an, Armstrong World Industries, spécialiste des plafonds acoustiques multi-matériaux, annonçait un projet de grande envergure nécessitant un investissement important. Aujourd’hui, l’entreprise dévoile la nouvelle ligne de production voile de verre dont s’est dotée son usine de Pontarlier (25), qui devrait offrir une nouvelle impulsion au développement européen de la société. Tous les détails.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

C’est sur son site de Pontarlier, commune du Doubs de plus de 17 000 habitants, que l’Américain Armstrong World Industries a décidé d’installer une toute nouvelle ligne de production de verre. Un choix qui a de quoi surprendre, tant la ville semble tranquille.

Pourtant, ce projet, qui a nécessité quelques 25 millions de dollars d’investissement, répond bel et bien à la stratégie globale de l’entreprise. En effet, en Europe, seule l’usine située à Münster (Allemagne) fabriquait, jusqu’à présent, des plafonds acoustiques lisses et blancs, appelés voiles de verre.

Or, le marché français étant particulièrement demandeur de ce type de produit, il était logique pour Armstrong de développer sa capacité de production. Ainsi, l’usine de Pontarlier pourra pleinement alimenter l’ensemble des marchés de l’Europe du Sud (France, Italie, Espagne). Un « projet essentiel pour la région et le marché français », selon Christophe Lloret Linares, responsable des ventes de l’entreprise pour l’Europe continentale.

Un projet au service d’une large stratégie de développement

« Avec cet investissement, nous allons être en mesure de produire en France la grande majorité des produits que nous vendons [sur le territoire national]. Cela représente différents atouts, notamment des délais de disponibilité et de livraison optimisés, mais aussi un grand impact positif sur l’environnement », énumère Katja Agard, qui représente l’équipe marketing Europe d’Armstrong.

Au-delà de ces nombreux avantages, le lancement de cette nouvelle ligne de production est également l’occasion pour l’industriel américain d’être sous le feu des projecteurs et de déployer un vaste dispositif de communication. Dans ce sens, des visites du site de Pontarlier seront organisées dès mars 2017 pour les clients de l’entreprise, qui espère ainsi valoriser sa nouvelle ligne de fabrication. En parallèle, un nouveau site web sera également mis en ligne au printemps prochain.

Une forte implication environnementale

Par ailleurs, non contente de profiter de nouveaux aménagements, l’usine de Pontarlier a également adopté « une forte culture d’entreprise autour du recyclage », comme l’explique André Boisier, son directeur. Le site s’est ainsi doté d’un équipement dédié au « recyclage des fibres de laine de verre provenant de multiples partenaires industriels », comme le révèle Armstrong.

D’autre part, un important partenariat avec Emmaüs a été mis en place afin d’assurer la collecte et le recyclage des papiers et journaux jetés par les écoles locales. Grâce à ce dispositif, 1 500 tonnes de papiers sont recyclées chaque année, portant le total des déchets revalorisés en interne à 5 000 tonnes par an.

Un processus pleinement maîtrisé

Réaliser une dalle de plafond acoustique n’est pas une mince affaire ! Sur le site de Pontarlier d’Armstrong World Industries, quatre ateliers différents sont nécessaires à la transformation de la matière première en produit fini. Le laitier de haut fourneau, issu de l’industrie de l’acier, commence par être transformé en laine de laitier au sein de l’atelier Cubilot avant d’être acheminé vers l’atelier Chaîne humide.
Là, la laine minérale est mixée avec d’autres ingrédients, dont l’argile, l’eau ou le papier. La préparation minérale obtenue est déversée sur une toile puis égouttée et pressée à l’aide d’un rouleau. Les futurs panneaux sont ensuite séchés à l’intérieur d’un four avant d’être découpés.
Ils arrivent alors à l’atelier Finition, dans lequel ils sont poncés puis perforés. Grâce à ce procédé, leur surface est totalement lisse et ils bénéficient des propriétés acoustiques souhaitées. Le panneau est alors découpé avant l’application de la peinture de finition.
En fin de parcours, la dalle de plafond est acheminée vers l’atelier de Stockage, qui dispose d’une superficie de 4 000 m2. Les produits y sont alors entreposés jusqu’à leur envoi vers les marchés de l’Europe du Sud
 

Fabien Carré
Photo de Une : ©Studio Vu/Armstrong

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Base inédite des Copropriétés Résidentielles


EXPLORE

Expert en data intelligence, la société EXPLORE vient de lancer une base de données recensant les copropriétés...
Visuel Dossiers partenaires

KITINOX, LA RÉPONSE CHEMINÉES POUJOULAT POUR LA...


CHEMINEES POUJOULAT

Le foyer insert séduit de plus en plus de particuliers. Plébiscité aussi bien en neuf qu’en rénovation,...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :