Logement : pas de phénomène spéculatif dû au Grand Paris Express

Vie des sociétés | 28.11.16
Partager sur :
Logement : pas de phénomène spéculatif dû au Grand Paris Express - Batiweb
Étudier l’impact du Grand Paris Express sur le marché immobilier : tel était l’objectif du partenariat mis en place par la Chambre des notaires de la capitale et la Société du Grand Paris (SGP), signé en juillet dernier. Dans la continuité de cette démarche, Philippe Yvin, président du directoire de la SGP, a annoncé ce dimanche qu’aucun phénomène spéculatif ne devrait apparaître autour des 68 nouvelles gares desservies par le réseau. Tous les détails.
Très largement critiqué, le projet du Grand Paris Express avait fait l’objet d’un partenariat entre la Société du Grand Paris (SGP), la Chambre interdépartementale des notaires de Paris et Paris notaires services (PNS) en juillet dernier afin de mesurer l’impact de ce nouveau réseau de transports sur les prix du marché immobilier.

En réponse à cette étude, Philippe Yvin, président du directoire de la SGP, a déclaré ce dimanche 27 au Journal du Dimanche qu’il n’y avait « pas de raison de voir apparaître de phénomène spéculatif ». « Plus l’offre de logements sera abondante, moins les prix monteront. Or cette offre sera abondante », expliquait-il, indiquant que 60 000 logements sont déjà promis à la construction.

Une offre de logements importante

En outre, un espace de 140 km2 pourrait être aménagé en proximité immédiate des 68 gares du Grand Paris Express, selon Philippe Yvin. « Cela donne une idée de l’incroyable potentiel de renouvellement urbain qui se présente pour les quinze à vingt ans à venir », commente-t-il.

En parallèle, si la construction de logements sociaux reste un sujet tabou, celle de bâtiments innovants est, quant à elle, une priorité. « Nous ne reproduirons pas les barres et les tours des années 1960-70 qui font si peur aujourd’hui », déclare Philippe Yvin.

« Une métropole qui n’arrive pas à loger convenablement ceux qui la font vivre – enseignants, policiers, infirmières – n’a pas d’avenir. Les causes des départs d’Île-de-France vers la province sont bien connues : le temps passé dans les transports et la difficulté à trouver un logement abordable de qualité. Nous allons améliorer ces deux problèmes », conclut-il. Reste à savoir si la SGP saura proposer des solutions adaptées aux besoins des deux millions de voyageurs attendus.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur
La sélection de la semaine
Formation Chef de chantier Bâtiment - Gros œuvre - Batiweb

À la fois technicien et homme de terrain, le Chef de chantier – Gros oeuvre gère les opérations...


PRB propose une nouvelle gamme Responsable & Durable - Batiweb

PRB étoffe sa gamme Responsable & Durable avec de nouvelles références venant compléter ceux...


KIT ADIAPLAY : kit de rafraîchissement adiabatique autonome - Batiweb

Rafraîchisseur d'air autonome, avec diffuseur intégré, prêt à l'emploi. Idéal...

Dossiers partenaires
Eco-mobilier agréé par l’Etat pour le recyclage des produits et matériaux de construction du bâtiment. - Batiweb

Eco-mobilier est agréé par l’Etat pour le recyclage des produits et matériaux de construction non inertes non dangereux,…


Plan de sobriété énergétique, réduction de la consommation… La prise connectée LEDVANCE devient un allié de la chasse au gaspillage énergétique - Batiweb

Réduire de plus de 10 % la consommation d’énergie d’ici deux ans par rapport à 2019 : c’est l’objectif ambitieux que s’e…


Boît’coque : la boîte de réservation économique et pratique - Batiweb

Devenue un véritable indispensable des travaux de plomberie, la boîte de réservation s’adapte aux besoins des plombiers …

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb