Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Bouygues Construction décroche un nouveau contrat à 1,7 milliard d’euros

Bouygues Construction décroche un nouveau contrat à 1,7 milliard d’euros

Bouygues Construction décroche un nouveau contrat à 1,7 milliard d’euros
Bouygues Construction démarre la nouvelle année sur les chapeaux de roue ! Le constructeur Français vient en effet d’être choisi par EDF pour construire la centrale nucléaire d’Hinkley Point C au Royaume-Uni. Pour mener à bien ce projet, qui rapportera plus de 1,7 milliard d’euros à Bouygues, l’industriel fera équipe avec la société britannique Laing O’Rourke. Les détails de cette opération de grande envergure.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Bouygues Construction a annoncé ce 11 janvier avoir été retenu par le producteur et fournisseur d’électricité EDF afin de construire la centrale d’Hinkley Point C, au Royaume-Uni. Un projet qui devrait rapporter plus de 1,7 milliard d’euros au constructeur.

« Nous sommes fiers d’avoir été sélectionnés par EDF pour ce projet exceptionnel, ce choix témoigne de l’expertise de Bouygues Construction dans le domaine du génie civil nucléaire », témoigne Philippe Bonnave, PDG de Bouygues Construction.

« Nous abordons ce chantier avec Laing O’Rourke, un partenaire britannique de renommée mondiale avec qui nous partageons les mêmes valeurs et la même attention portée à la sécurité des collaborateurs et au compagnonnage », ajoute-t-il.

Un savoir-faire reconnu dans la construction de centrales

Au total, ce sont quelques 3 500 compagnons qui seront mobilisés sur le chantier en période de pointe. Bouygues Construction peut cependant appréhender ce chantier avec une sérénité relative.

En effet, l’industriel Français n’en est pas à son coup d’essai, ayant déjà construit plusieurs centrales sur le territoire national, notamment à Bugey, Saint-Alban et Chooz. De plus, Bouygues Construction avait également remporté le contrat de génie civil de la centrale nucléaire EPR (European Pressurized Reactor) d’Olkiluoto , en Finlande, en 2005, puis celui de la centrale de Flamanville l’année suivante.

Celle d’Hinkley Point C, quant à elle, se verra dotée de deux réacteurs EPR, pour une capacité de 3,2 gigawatts. Elle pourra ainsi alimenter en électricité plus de 5 millions de foyers Britanniques, produisant pas moins de 7% de la consommation du Royaume-Uni.

La construction de cette centrale nouvelle génération sera également l’occasion, pour Bouygues Construction, d’expérimenter le BIM sur ce type de projet.

F.C
Photo de Une : @Bouygues_C (Twitter)

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Weber va encore plus loin dans la résistance au feu avec...


WEBER

Pour son système weber.therm XM PSE, weber a fait réaliser en avril 2016 un essai LEPIR2 et confirme ainsi...
Visuel Dossiers partenaires

La géométrie prend une nouvelle dimension : une...


LG Hausys Europe GmbH

Sous l’angle du cristal Au cœur de la tour HVB de la HypoVereinsbank, formes géométriques, angles...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :