Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Eolien en mer : feu vert à l’exploitation des parcs des îles d’Yeu et de Noirmoutier

Eolien en mer : feu vert à l’exploitation des parcs des îles d’Yeu et de Noirmoutier

Eolien en mer : feu vert à l’exploitation des parcs des îles d’Yeu et de Noirmoutier
En octobre dernier, malgré l’opposition locale, le préfet de Vendée a signé les premières autorisations pour la création d’un parc de 62 éoliennes en mer au large des îles d’Yeu et de Noirmoutier, une décision validée ce mardi par le gouvernement. En effet, dans un arrêté publié ce mardi au Journal Officiel, le ministère de la transition écologique et solidaire a donné son feu vert à l’exploitation contestée du parc.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Dans un arrêté publié ce mardi 6 novembre au Journal Officiel, le ministère de la transition écologique et solidaire autorise la société Eolienne en Mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier (EMYN) à exploiter « une installation éolienne de production d’électricité en mer, d’une capacité de production de 496 MW, localisée sur le domaine public maritime au large des Iles d’Yeu et de Noirmoutier ».

Développé notamment par Engie, le projet devrait produire en moyenne 1 900 GWh d’électricité par an, ce qui correspond à la consommation annuelle de 790 000 personnes, soit plus que le nombre d’habitants de la Vendée (674 000).

Si le projet est aujourd’hui validé, il reste très contesté : ses opposants craignent pour la biodiversité. Une enquête publique menée entre avril et mai 2018 a notamment révélé que 76% des personnes interrogées se disent être opposées à l’initiative.

Un parc autorisé au large du Tréport

Le ministère a également donné son feu vert à la société Eoliennes en Mer de Dieppe-Le Tréport (EMDT) pour exploiter un parc éolien, d'une capacité de production également de 496 MW, « localisé sur le domaine public maritime au large de la commune du Tréport ».

Ce projet qui doit lui aussi rassembler 62 éoliennes est développé par Engie. Il produirait en moyenne 2 000 GWh par an, ce qui représente la consommation électrique annuelle d’environ 850 000 personnes, soit environ les deux tiers de la population de Seine-Maritime.

Les pêcheurs locaux se sont vivement opposés à ce projet, soutenus par les municipalités PCF de Dieppe et du Tréport. Une enquête publique sur le projet a été ouverte mi-octobre et doit s'achever fin novembre.

Les deux arrêtés publiés au Journal Officiel cesseront de produire effet si les installations ne sont pas mises en service dans leur intégralité le 1er juillet 2024, précise enfin le ministère. 

R.C (avec AFP)
Photo de une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

KALORY E, la fenêtre aluminium à énergie...


KAWNEER FRANCE

Conçue sur le modèle de la fenêtre pariétodynamique, la fenêtre KALORY E de KAWNEER assure...
Visuel Dossiers partenaires

Aménagement Utilitaire : comment s’y retrouver...


WORK SYSTEM

La question de l’aménagement est primordiale chez les professionnels du bâtiment en particulier. L’enjeux...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :