Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > La nouvelle Samaritaine ouvrira au public fin 2018

La nouvelle Samaritaine ouvrira au public fin 2018

La nouvelle Samaritaine ouvrira au public fin 2018
Les travaux de transformation et de rénovation de la Samaritaine devraient s’achever en temps et en heure a affirmé, jeudi 12 mai, le groupe LVMH, propriétaire des lieux. L’ensemble devrait ainsi ouvrir ses portes au public fin 2018. A terme, le projet doit accueillir des logements sociaux, des bureaux, un hôtel palace, une crèche, et le retour du grand magasin « La Samaritaine ».

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Le projet de transformation et de rénovation de la Samaritaine n’aura pas été de tout repos, et pourtant le groupe LVMH, semble voir le bout du tunnel.

Jean-Jacques Guiony, directeur financier de LVMH, a annoncé que la future Samaritaine devrait ouvrir au public à la date prévue à savoir fin 2018. L’idée est que les 70 000 mètres carrés de bâtiments soient ouverts de manière simultanée, a-t-il indiqué à l'occasion de la réouverture de la Maison du projet, rue du Pont-Neuf, destinée à présenter au grand public l'ensemble des éléments de la rénovation.

Créé en 1869 par Ernest Cognacq, le grand magasin avait fermé ses portes en 2005, originellement pour des travaux de mise en conformité. Très vite, le projet avait évolué, ajoutant à l'aspect commercial du lieu, des bureaux, un hôtel de luxe, des logements sociaux et une crèche.

En 2012, des travaux de transformation et de rénovation avaient été lancés, rapidement bloqués par plusieurs recours d’associations de sauvegarde du patrimoine soutenues par des riverains, qui s’opposaient à la réalisation d’une façade contemporaine sur l’un des côtés du bâtiment.

La bataille judiciaire durera finalement trois ans, avant d'être définitivement close par une décision en juin 2015 du Conseil d'Etat validant le permis de construire et l'ensemble du projet de transformation et de rénovation du site. Les travaux avaient alors repris quelques semaines plus tard, avec un chantier prévu pour durer 36 mois, un calendrier qui sera respecté aux dires de LVMH.

Un projet mêlant le neuf et l’ancien

Le nouveau grand magasin reprendra l’esprit d’origine des lieux, mais se présentera comme un lieu de commerce haut de gamme, à l’image du « Bon marché », propriété du groupe LVMH. Selon le groupe de luxe, il proposera notamment une offre mode, joaillerie, maroquinerie, beauté, mais aussi de bien-être et d’épicerie.

A terme, le projet doit accueillir 96 logements sociaux, des bureaux, un hôtel palace « Cheval Blanc » de 72 chambres et suites, une crèche de 80 places, et le retour du grand magasin « La Samaritaine » sur une surface de vente de 21 000 mètres carrés.

Le coût global du projet s’élève à 500 millions d’euros et devrait permettre de créer 4 400 emplois directs, indirects et induits sur le site et dans le quartier.

R.C (Avec AFP)
Photo de une : © Cyrille Thomas pour Sanaa

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :