Dans les coulisses d'une usine de production de robinets en Allemagne

Vie des sociétés | 13.05.16
Partager sur :
Dans les coulisses d'une usine de production de robinets en Allemagne - Batiweb
Visible depuis l'autoroute, l'usine Schell fait partie de ces fleurons industriels dont l'Allemagne est si fière. Produit d'une histoire familiale, l'usine qui a démarré modestement sa production dans le domaine de la robinetterie sanitaire, en 1932, est désormais leader européen sur le segment des robinets d'équerre. Visite de l'unité de production à Olpe, dans le nord-est de l'Allemagne.
Le site de production de plus de 100 000 m2 se répartis en deux bâtiments, situés a quelques kilomètres de distance sur la commune d'Olpe, en Allemagne. Le premier ensemble renferme, outre les locaux administratifs, la première partie de l'unité de production de robinets de la marque.

« Nous consommons 6 000 tonnes de laiton, italien et allemand, par an », souligne Jens Dohmann, directeur des exportations, en indiquant au fond de l'entrepôt le stock de barres en laiton.

Celles-ci sont tout d'abord découpées en tronçons, de manière automatisée, puis les pièces sont chauffées dans un four à gaz à 700°, avant de passer par deux sous une presse de 400 tonnes. La pièce est ensuite moulée avant d'être découpée : « toutes les chutes de laiton sont récupérées puis envoyées aux fournisseurs pour être fondues à nouveau », ce qui représente environ 40 % de pertes, précise Jens Dohmann. 

Les pièces passent alors au lavage, avec de la soude et des petites billes d'inox puis sont rincées. Arrive enfin la phase de décolletage où les pièces sont usinées par creusement de la matière. Un joint Asag, « inventé par Schell et qui remplace le joint teflon », est positionné sur la pièce par un robot. Sur de petites séries, la mise en place de ce joint est en revanche réalisée à la main.

Robots et humains au coeur de la production

Si « environ 95 % de la production est semi-automatisée », l'entreprise souhaite en effet « garder l'humain au cœur de l'activité », explique Jens Dohmann. C'est pourquoi certains postes sont restés manuels, pour permettre notamment à du personnel en situation de handicap de continuer à travailler. D'autre part, les machines sont « parrainées », à raison de deux employés responsables par machine pour veiller à leur bon fonctionnement.

Une fois ce premier processus accompli, les pièces sont acheminées par camion dans la seconde usine pour les finitions. Trois robots s'occupent du ponçage des pièces, mais le polissage se fait aussi manuellement car le robot ne couvre pas 100 % de la pièce. Les pièces sont contrôlées puis placées à la main sur des cadres avant de passer dans une vingtaine de bains pour le chromage.

 

 

L'usine est certifiée Well Efficiency Labelling et Leed Leadership in Energy and Environmental Design. « En cas d'accident, nous disposons d'un grand  bassin en sous sol pour stocker le chrome. Il est très important pour nous de protéger la réserve d'eau potable à proximité de nos usines », explique Jens Dohmann.

Plusieurs tests sont ensuite effectués pour s'assurer de la qualité du produit fini. Un laser vient enfin graver le nom de la marque sur le robinet qui est assemblé et emballé à la main.

« Nous employons 400 salariés sur les deux sites et vendons 15 millions de robinets chaque année », chiffre Jens Gebers, directeur marketing du groupe. Le groupe dispose aussi de nombreuses filiales dans le monde, en Pologne, Belgique, Inde et Hongrie. Depuis 2013, il est également implanté en France à Nice et se targue d'être « très connu en Alsace-Lorraine ».

Mais l'objectif du groupe est de conquérir toute la France, en devenant un acteur majeur sur le marché de la robinetterie temporisée et en déployant notamment son offre de robinets d’équerre.

« Le robinet d'équerre a plusieurs avantages. Il permet de sécuriser un point de puisage, diminuer sa consommation d’eau et sa facture, mais aussi parfaire son installation », souligne Jens Dohmann. « De plus, il peut être installé le dernier jour du chantier, ce qui permet d'éviter les vols, fréquents pour ce type d'équipements ».

Reste que l'utilisation de robinets d'arrêt dans les collectivités n 'est pas encore obligatoire en France, même si « fortement conseillée », selon Denis Delaunay, directeur commercial France. « Le CSTB milite pour isoler chaque point de puisage et certaines entreprises comme Bouygues commencent à comprendre l'intérêt du système pour éviter les désagréments et faciliter le travail de l'installateur », assure-t-il.

Mais le groupe est bien conscient qu'un gros travail de sensibilisation reste encore à faire.

Claire Thibault
© Schell

Redacteur
La sélection de la semaine
SEMIN 99. : CE 78 enduit joint 4H - Batiweb

SEMIN 99. : les premiers enduits engagés et certifiés Origine France Garantie.  + de 99 % de matières...


SOUPLETHANE 5 COR FRB – M1 Non inflammable - TENUE AU FEU B-S2-d0 - Batiweb

SOUPLETHANE 5 COR FRB – M1 est une résine NON INFLAMMABLE polyurée-uréthane bi-composant sans...


Plaque coupe-feu 1h et 2h GEOTEC®S (EI 60 et EI 120) - Batiweb

Les plaques GEOTEC®S, principalement composées de plâtre et de fibre de verre, sont destinées à...

Dossiers partenaires
Simplifiez-vous la RE2020 : Découvrez comment la brique isolante est un atout pour la sobriété énergétique des bâtiments - Batiweb

Le bâtiment représente 45%¹ de l'énergie consommée en France (électricité comprise) et 19% des émissions de gaz à effet …


Effondrements d'immeubles, 24h du bâtiment, conjoncture... retrouvez toutes les actualités du mois de novembre - Batiweb

Avec son nouveau rendez-vous mensuel, Batiweb Magazine revient sur les effondrements d’immeubles, les principales annonc…


Dedans-Dehors : les fenêtres et les baies BREMAUD au rythme des saisons - Batiweb

La richesse des solutions sur-mesure BREMAUD offre à chaque projet l’assurance d’un confort et d’un bien-être absolus,…

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb