Intérieur: expulsion d'immeubles insalubres doit être suivie de relogement

Dernières dépêches AFP | 18.10.05
Partager sur :
  Intérieur: expulsion d'immeubles insalubres doit être suivie de relogement - Batiweb
PARIS, 17 oct 2005 (AFP) - L'expulsion d'occupants d'immeubles insalubres à Paris, effectuée par la préfecture de police à la demande de Nicolas Sarkozy, "doit être suivie de relogement", a assuré lundi le ministère de l'Intérieur.
"Pour le ministère, l'évacuation d'immeubles dangereux constitue une mesure de mise en sécurité des personnes. Il est clair qu'elle doit être suivie de relogements", a souligné le ministère dans un communiqué faisant le bilan de neuf évacuations réalisées en septembre. La semaine dernière, le maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë avait demandé au préfet de police de Paris Pierre Mutz de renoncer à toute évacuation d'immeubles insalubres, qui devait être accompagnée "en amont, de solutions de relogement dignes". Selon M. Delanoë, les immeubles évacués "ne semblaient pas tous poser de problèmes impérieux justifiant leur évacuation immédiate".

Selon le ministère, "180 personnes ont été évacuées entre le 2 et le 30 septembre, d'immeubles présentant de grands dangers pour la sécurité". "Toutes les personnes qui le souhaitaient ont été relogées en hébergement d'urgence. A ce jour, 30 appartements ont d'ores et déjà été proposés à titre de relogement définitif", selon l'Intérieur. Selon les chiffres du ministère, environ la moitié des personnes évacuées sont toujours logées en urgence dans des hôtels mais se sont vu ou vont se voir proposer des appartements.

Par ailleurs, selon le ministère de l'Intérieur, les 275 sinistrés des trois incendies d'hôtels meublés parisiens qui ont fait 48 morts les 14 avril, 26 et 29 août, ont tous été relogés : "59 logements ont été attribués. Aucune personne n'est plus en hébergement d'urgence".

Redacteur