Mayer (CDC) veut relancer le parcours résidentiel des ménages modestes

Dernières dépêches AFP | 21.09.06
Partager sur :
Mayer (CDC) veut relancer le parcours résidentiel des ménages modestes - Batiweb
BORDEAUX, 20 sept 2006 (AFP) - Francis Mayer, directeur général de la Caisse des Dépôts (CDC) a déclaré mercredi vouloir "relancer l'ensemble du parcours résidentiel des ménages à revenus modestes", en s'adressant aux acteurs du logement social.
Insistant sur "les besoins immenses" dans le logement locatif, M. Mayer qui présentait au congrès de l'Union sociale pour l'Habitat à Bordeaux les nouvelles initiatives de la Caisse des Dépôts en faveur du logement social, a assuré que ces besoins ne devaient "en aucun cas être sacrifiés" à l'accession sociale à la propriété. Chaque logement vendu en accession sociale pourra être compensé par une aide appropriée à la construction d'un logement neuf, a-t-il annoncé. Il s'agit d'abaisser les taux des prêts consentis aux organismes HLM pour faire baisser le coût de la construction, ce qui entraînera la baisse des loyers.

Pour le logement d'urgence, une baisse de 50 points du taux des prêts permettra la réalisation des 4.000 habitations prévues dans les deux prochaines années par le gouvernement. Les prêts pour le logement d'insertion bénéficieront également d'une baisse de 50 points. Pour permettre l'accession à la propriété de logements déjà existants, M. Mayer a proposé un "mécanisme incitatif gagnant/gagnant" aux organismes d'HLM en leur assurant "des prêts avec un avantage équivalent à 15 années d'intérêts gratuits pour financer le foncier des logements locatifs neufs construits en remplacement des logements vendus aux locataires". M. Mayer a rappelé les dispositions prévues en faveur de l'accession à la propriété de logements neufs, annoncées par le ministre du Logement Jean-Louis Borloo, de portage pour le foncier qui sera assuré par une structure financée par la CDC et l'UESL (Union de l'économie sociale du Logement).

Ce dispositif, ouvert aux ménages gagnant moins de 5.000 euros par mois (un couple et deux enfants) permettra d'acheter le bâti en bénéficiant du foncier gratuitement pendant 25 ans, et acheter le terrain entre la 18ème et la 25ème année. "Cette mesure portera sur 10.000 logements dans l'année à venir", a assuré M. Mayer.

Redacteur