OPA Lafarge SA: Lafarge North America engage Merrill Lynch comme conseiller

Dernières dépêches AFP | 16.02.06
Partager sur :
OPA Lafarge SA: Lafarge North America engage Merrill Lynch comme conseiller - Batiweb
WASHINGTON, 14 fév 2006 (AFP) - Lafarge North America a annoncé mardi le recrutement de la banque d'affaires Merrill Lynch comme conseiller face à l'offre publique d'achat lancée par le groupe Lafarge SA, tout en réservant encore sa réponse face à celle-ci.
Lafarge North America a également indiqué dans un communiqué avoir retenu les services des cabinets d'avocats Simpson Thatcher and Bartlett LLP ainsi que Venable LLP pour lui fournir des conseils juridiques, ainsi que MacKenzie Partners pour les questions liées aux actionnaires. Ces conseillers assisteront un "comité spécial" nommé le 8 février pour étudier l'offre de Lafarge SA.

"Ce comité spécial va étudier et prendre en considération cette offre et fera une recommandation aux actionnaires en temps voulu. Les actionnaires de Lafarge North America sont priés d'attendre cette recommandation avant de prendre toute initiative sur cette offre", indique le communiqué. Lafarge SA a annoncé la semaine dernière le lancement d'une offre de rachat sur les 46,8% du capital de sa filiale Lafarge North America détenus par des actionnaires minoritaires, pour 3 milliards de dollars, soit 75 dollars par action.

L'action de Lafarge North America était en légère baisse de 0,02% à 81,60 dollars mardi vers 19H10 GMT à la Bourse de New York. Plusieurs plaintes en nom collectif d'actionnaires minoritaires ont été lancées depuis l'annonce de l'OPA de Lafarge SA. Ils estiment insuffisants les 75 dollars par action proposés par le groupe français. Ce prix représentait lors de l'annonce de l'OPA une surprime de 16,7% par rapport au cours de clôture de Lafarge North America le 3 février. L'une de ces plaintes, déposée par le cabinet d'avocat Wolf Popper LLP affirme notamment que "le prix de l'offre pour 75 dollars par action ne reflète pas de manière adéquate les perspectives de croissance de la rentabilité au vu de l'augmentation régulière des ventes et des bénéfices".

Redacteur