Trafic interrompu sur le tramway à Bordeaux après des échauffourées

Dernières dépêches AFP | 14.10.05
Partager sur :
Trafic interrompu sur le tramway à Bordeaux après des échauffourées - Batiweb

BORDEAUX, 12 oct 2005 (AFP) - Le trafic sur les trois lignes de tramway de Bordeaux a été "totalement interrompu" pendant plusieurs heures mercredi après des échauffourées ayant fait 6 blessés légers, ont indiqué la Connex, société de transport de la communauté urbaine de Bordeaux, et les pompiers.
Selon la Connex, une altercation a opposé vers 16h00 un homme à une personne âgée dans la rame de la ligne B du tramway, dans le quartier des Quinconces. Un agent de la Connex est alors intervenu pour tenter de mettre fin à cet incident lorsqu'un passager lui a donné un coup de poing, selon le responsable.

Plusieurs agents de la Connex sont alors venus en aide à leur collègue. Une bagarre générale s'en est suivie avant que la police n'intervienne et interpelle deux hommes. Six personnes ont été légèrement blessées lors de ces violences: trois employés de la Connex, la femme de 63 ans qui a été agressée, ainsi que deux personnes incommodées par des gaz lacrymogènes d'origine inconnue, une jeune femme de 18 ans et son nourrisson de deux mois.

Après ces échauffourées, les syndicats de l'entreprise ont déposé un droit de retrait, qui prévoit qu'en cas de danger les salariés peuvent cesser le travail, a expliqué à l'AFP le responsable de la communication de la Connex, Xavier Tersen. Les conducteurs de la Connex, réunis en assemblée générale, ont ensuite voté vers 19H00 la reprise du travail.

"Le trafic a été arrêté pour des problèmes de sécurité et reprend (ndlr: mercredi soir) avec une sécurisation par les forces de police des lignes de tram, de bus et des quais", a indiqué à l'AFP Francis Faytout, un délégué CDFT de la Connex. Une délégation de conducteurs doit être reçue jeudi matin par la direction.

"Suite à ce grave événement", la direction de la Connex a exprimé dans un communiqué "sa plus vive émotion" et a condamné "avec force et sans réserve le comportement irresponsable et inacceptable des personnes à l'origine de l'agression de plusieurs de ses personnels".

Elle salue "le courage de ces derniers qui sont intervenus pour porter aide et assistance à leur collègue agressé sans raison alors que celui-ci intervenait uniquement dans un souci d'apaisement dans une altercation entre deux passagers du tramway".

Redacteur