Le Collège des Bernardins enfin réouvert au public

Divers | 17.09.08
Partager sur :
Le Collège des Bernardins enfin réouvert au public - Batiweb
Après cinq ans de grands travaux de restauration et d'aménagement,
menés par l'architecte Jean-Michel Wilmotte et Hervé Baptiste, architecte
en chef des monuments historiques, le collège des Bernardins, situé dans
le 5ème arrondissement de Paris, a rouvert ses portes au grand public,
début septembre. Le lieu a pour vocation de retrouver sa dimension intellectuelle.
Édifice d'intérêt national du fait de son caractère architectural exceptionnel, le Collège des Bernardins représentait, par son état de délabrement, "un défi important pour tout repreneur s'engageant à mener une restauration conforme aux exigences des Monuments Historiques". Fondé au 13ème siècle par les Cisterciens pour servir de lieu d'étude et de recherche, le collège des Bernardins a contribué pendant quatre siècles au rayonnement intellectuel de la ville et de l'Université de Paris. Vendu comme bien national à la Révolution Française, le collège des Bernardins devient successivement une prison, un entrepôt, une école des Frères des Ecoles chrétiennes, une caserne de pompiers, puis un internat pour l'école de police.

Observatoire de la société

Aujourd'hui, le collège des Bernardins est prêt à renouer avec sa vocation initiale sous l'impulsion du diocèse de Paris et redevenir ainsi ce "lieu de recherche et de débat pour l'église et la société" auquel il aspire. La dimension artistique constitue un moyen privilégié d'engager le dialogue et la réflexion avec le public autour de trois ambitions : l'art et la culture avec des expositions, de la musique, du cinéma ; les rencontres et débats avec des rendez-vous publics hebdomadaires, des colloques et des conférences ; et enfin la formation et la recherche avec l'École Cathédrale et la «chaire des Bernardins» "qui approfondit les grands thèmes liés à l'avenir de l'homme". Le public pourra accéder librement aux expositions. Le Collège des Bernardins propose également de rassembler des chercheurs issus du monde scientifique, politique, économique et religieux pour jouer le rôle d' “observatoire de la société”.

Les travaux

Les lignes directrices du projet : "conserver l'esprit originel du lieu et lui donner une réelle légitimité en totale adéquation de programme et d'espace. Les volumes sont aménagés avec une rigueur «monacale» en harmonie totale avec l'esprit de la restauration des lieux." Concrètement, les modifications portent, pour le cellier, sur : un escalier arrivant directement sous les locaux neufs enterrés, sous la cours côté piscine, l'ensemble des sanitaires côté Est, désormais divisés en deux parties, les sas munis de porte étanches sont remplacés par des batardeaux. Au rez-de-chaussée, les modifications apportées sont la suppression de l'ensemble des locaux et de la mezzanine aménagés le long de la façade Est ou encore l'aménagement dans la partie Nord du bâtiment principal d'une librairie, d'un bar et son foyer. Au premier étage, "un accueil et deux bureaux ont été créés en lieu et place de la salle des professeurs et une loge conférencier et un stock de proximité ont été créés dans la troisième travée". Au deuxième étage enfin, "un vestiaire a été créé sous la partie haute des gradins de la salle de conférence et la géométrie de l'encloisonnement de l'escalier Nord à été modifiée afin de dégager la lecture du pignon Nord dans sa totalité".

Le Collège des Bernardins
Ouvert tous les jours – accès libre
20 rue de Poissy - Paris 5ème

Maître d'ouvrage : Association Diocésaine de Paris
Maître d'ouvrage délégué : Sefri-Cime
Maître d'œuvre : Hervé Baptiste + Wilmotte & Associés SA d'Architecture
Surface : 5 000 m²
Durée des travaux : 2004-2008
Budget : 49 M€

Laurent Perrin

Redacteur