Paroi vitrée : les professionnels se familiarisent avec la RT 2012 Divers | 18.10.12

Partager sur :
Pour les professionnels de l'enveloppe, mais aussi les bureaux d'études thermiques et les concepteurs, la situation est nouvelle avec la RT 2012 : ils sont désormais tenus de maîtriser les caractéristiques d'un composant majeur, la paroi vitrée.

L'impact de la paroi vitrée sur le bbio

L’impact de la surface des parois vitrées sur le besoin en énergie des bâtiments résidentiels (évaluation du Bbio) a été démontré il y a quelques temps déjà grâce à une analyse du bureau d’études Cardonnel. Pour montrer l’incidence positive des parois vitrées sur le bilan Bbio des bâtiments résidentiels, le bureau d’études Cardonnel avait choisi d’étudier le comportement thermiques de 2 bâtiments dans 3 zones climatiques de la RT 2012 (H1b = Nancy, H2b = La Rochelle et H3b = Carpentras). Les deux bâtiments étudiés sont une maison individuelle de 90m² habitable plein pied et un immeuble collectif de 840m² habitables sur 5 niveaux (4 studios et 8 appartements T4).

Il apparaissait dans cette étude qu’en augmentant la surface d’une paroi vitrée, on améliore ses performances en thermiques d’hiver tout en diminuant son coût relatif ; passer d’une fenêtre de 1,44m² à une porte-fenêtre de 2,25m², c’est augmenter la surface de 56% et abaisser le prix au m² de la paroi vitrée de 14%. Les différents cas étudiés montrent que le ratio 1/6 de baies vitrées / surface habitable peut être retenue comme le minimum réglementaire pour réduire les besoins d’énergie (Bbbio) des bâtiments résidentiels même en zone froide. A noter aussi lorsque le couple orientation/performances des baies est optimisé, les gains générés sont encore plus élevés et permettent d’atteindre 30% de surface vitrée.

Un outil en ligne d'aide au calcul

Pour prévenir les difficultés que la nouvelle règle du jeu pourrait susciter lorsque son application va se généraliser, début 2013, les unions et syndicats du pôle Fenêtre de la FFB, ont fait développer en 2011 un outil de calcul des performances des parois vitrées associées à leur protection : Physalis. Spécialement destiné aux bureaux d'études des fabricants, Physalis est également utilisé comme moteur de calcul pour le site Internet « Paroi vitrée RT 2012 » (actuellement en construction), réalisé par le pôle Fenêtre et plus accessible pour l'ensemble des acteurs concernés par la nouvelle réglementation. Ouvert aux professionnels depuis septembre, ce site spécial permet aux bureaux d'études de réaliser gratuitement la fiche de calcul d'une paroi vitrée à partir d'une dizaine de menus déroulants donnant accès à une cinquantaine de critères prédéfinis : matériau, type de paroi (un ou plusieurs vantaux, panneau coulissant ou battant), type de vitrage, type de protection…

Les bureaux d'études disposent ainsi des données à utiliser pour le calcul du coefficient Bbio, nécessaire dès le dépôt du permis de construire. Outre la fiche de calcul, qui peut être sauvegardée dans un compte utilisateur pour être retravaillée, « Paroi vitrée RT 2012 » permet d'accéder à d'autres informations : règles de calcul, guides techniques… En complément de cette boîte à outils réservée aux professionnels, le pôle Fenêtre de la FFB a mis en ligne à l'automne un site institutionnel, où peuvent être consultées des informations générales et où figurent des liens vers les sites des unions et syndicats.

Crédit photo : © BOUVET

Bruno Poulard

Redacteur

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter