Fibois célèbre les forêts franciliennes Évènements du bâtiment | 29.09.20

Partager sur :
Les 2 et 3 octobre prochains, Fibois Ile-de-France organise le premier festival des forêts. L’événement vise plusieurs objectifs parmi lesquels sensibiliser le grand public aux enjeux de la forêt. Il permettra également aux acteurs concernés (et notamment aux professionnels des filières construction/énergie), de débattre pour une gestion optimisée des ressources.

La première édition du Festival des Forêts se tiendra les 2 et 3 octobre prochains. Organisé à l’initiative de Fibois Ile-de-France, il réunira les professionnels de la filière bois et invitera le grand public à découvrir la diversité des forêts franciliennes. 

 

Dans un communiqué, Fibois rappelle combien les forêts participent à la lutte contre le changement climatique. Outre leur aspect « récréatif », elles permettent en effet de stocker du carbone, de lutter contre l’érosion des sols, de réguler les températures ou encore de réserver la biodiversité. Pour la filière construction, elles contribuent au remplacement de matériaux et énergies « polluantes ». 

 

Mais leur devenir est incertain, souligne Fibois. « Les événements extrêmes menacent leur durabilité (sécheresses, attaques de parasites, feux de forêts…). Les enjeux de gestion durable et de renouvellement des forêts constitue des points majeurs que le festival s’attachera également à présenter ». 

 

Protéger la forêt française

 

La forêt française représente 31% du territoire métropolitain. « Loin d’être surexploitée, elle augmente de 0,7% par an depuis 1980 », précise un communiqué. En Ile-de-France, la forêt compte 100 millions de visiteurs par an, « bien plus que la somme des visiteurs des plus grands lieux touristiques parisiens ». 

 

Le Festival, permettra, via des activités organisées en plein air, de découvrir les forêts franciliennes : visites de l’écosystème forestier, présentation des savoir-faire et des métiers de la filière forêt/bois qui représente 450 000 emplois directs et indirects sur l’ensemble du territoire (soit deux fois plus que l’industrie automobile), animations culturelles et artistique…

 

Des débats seront également lancés pour une gestion durable de la forêt, « en cohésion avec les objectifs de transition écologique ». Des experts échangeront sur des sujets divers et variés comme par exemple sur l’utilisation du bois que ce soit en matériaux ou énergie. 

 

Le Festival invite ainsi à « repenser un modèle viable à long termes, rétablissant les équilibres entre les différentes fonctions de la forêt sans pour autant les opposer ». 

 

La filière forêt-bois pour une économie bas carbone

 

Le 17 septembre dernier, Anne-Laure Cattelot, députée LREM du Nord, rendait son rapport sur la forêt et la filière bois-forêt au Ministre de l’Agriculture Julien Denormandie. 19 recommandations y sont formulées pour que la filière puisse renforcer son action en faveur de la transition écologique et de « l’économie bas carbone de demain ». 

 

Elle appelle notamment à une « mobilisation inédite pour la recherche et l’accompagnement de la science dans les décisions en forêt » ou encore à une utilisation accrue « des nouvelles technologies pour mieux accompagner le travail de l’homme en forêt », dans les fabriques et les usines. 

 

Concernant les soutiens à l’énergie bois, elle propose de les optimiser. Parmi les pistes évoquées :

  • Faire progresser le fonds chaleur tel que prévu par la PPE ; 
  • Préserver le CITE forfaitaire pour les équipements bois-énergie au-delà de 2020 pour les déciles 5 à 8 et l’étendre aux déciles 9 à 10. Soutenir la modernisation et le développement du parc d’équipements domestiques ; 
  • Mettre en place, pendant 5 ans, un taux de TVA à 5,5% pour les combustibles bois performants ;
  • Réduire les avantages fiscaux aux énergies fossiles ; 
  • Soutenir fiscalement le réseaux de chaleur utilisant majoritairement de la chaleur renouvelable et de récupération. 

 

Elle préconise également d’impliquer les citoyens dans le cycle de vie de la forêt et du bois, pour qu’ils soient pleinement associés aux défis du changement climatique. 


R.C
Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter