Consommation d'énergie : les ménages français jettent 11,5 milliards d'euros par les fenêtres chaque hiver Communiqués | 18.02.20

Partager sur :
Consommation d'énergie : les ménages français jettent 11,5 milliards d'euros par les fenêtres chaque hiver Batiweb
Une étude menée par FLIR Systems révèle que le foyer moyen en France gaspille 401€ en chauffage en raison d'une mauvaise isolation. Près de la moitié des consommateurs considèrent les factures d'énergie en hiver comme étant une préoccupation majeure.

Le 6 février 2020 – Une nouvelle étude de FLIR Systems, Inc., leader mondial de l'imagerie thermique, démontre l'incidence du gaspillage d'énergie dans les foyers français avec l'augmentation des factures d'énergie dans tout le pays. Alors que le coût du chauffage d'une habitation ne cesse d'augmenter, les propriétaires français gaspillent au total 11,5 milliards d'euros, ce qui représente un montant non négligeable de 401€ par ménage pendant la période hivernale1.

L'étude révèle également que la mauvaise isolation du toit est la principale cause de déperdition d'énergie2 avec 39% de perte de chaleur.

Les conclusions de YouGov mettent en lumière l'énorme pression que les factures d'énergie élevées font peser sur les propriétaires. La moitié des sondés français s'inquiètent des coûts engendrés par leur consommation d'énergie. Par ailleurs, 55% des répondants déclarent que leurs factures absorbent une grande partie de leurs revenus pendant les mois d'hiver3.

Et pourtant, seuls 6 % des propriétaires en France ont fait faire une évaluation énergétique de leur maison et seulement 4 % ont acheté un appareil de mesure de consommation d'énergie. En outre, plus d'un propriétaire sur dix (11 %) admet ne pas faire d'efforts pour réduire sa consommation d'énergie. Un peu plus d'un sur cinq (22 %) a isolé les murs ou les combles et moins d'un sur cinq (19 %) a bloqué les courants d'air.

Rickard Lindvall, General Manager for Instruments chez FLIR Systems, déclare : « Pour détecter les pertes de chaleur invisibles à l'œil nu, l'imagerie thermique est une mesure incontournable de contrôle de la qualité lors de la construction, de l'inspection, de la rénovation ou de l'audit d'une maison. Les caméras à imagerie thermique sont un outil d'inspection bien établi qui permet de mettre en lumière des informations cruciales telles que les problèmes d'équipement, les dysfonctionnements de chauffage et les courants d'air, montrant ainsi où des améliorations de l'efficacité énergétique sont nécessaires. »

« Les caméras thermiques peuvent contribuer à améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments, permettant ainsi de réduire considérablement la facture énergétique, en particulier en hiver. »

Selon l'auditeur énergétique Philip Emsley, fondateur de UEC Energy : « De simples ajustements dans la maison peuvent faire une réelle différence, sans forcément aller jusqu'à éteindre complètement le chauffage. Régler les problèmes de courants d'air et améliorer l'isolation est une démarche à court terme qui peut se traduire par des économies à long terme. »

L'étude révèle également que, si la majorité des consommateurs ne changent pas leurs habitudes de consommation, plus de la moitié (54 %) a remplacé ses ampoules par des ampoules à faible consommation d'énergie ; de même, 27 % sont passés à des appareils électriques à faible consommation. Toujours selon Emsley : « Si le passage à des appareils à faible consommation d'énergie est une étape importante, les propriétaires doivent également examiner où et comment la chaleur s'échappe et entretenir régulièrement leur domicile pour constater des améliorations significatives ».

Rendez-vous sur le site flir pour en savoir plus sur la manière dont les caméras thermiques peuvent améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments et des maisons.

1 - Chiffre total basé sur la perte moyenne par ménage, calculée sur le nombre total de ménages français selon https://www.euromonitor.com/france/country-factfile - s'élevant à 28,7 millions en 2019
2 - Selon une étude indépendante menée par FLIR Systems et PE Energy Solutions, il s'agit du pourcentage moyen calculé pour déterminer la cause principale de déperdition d'énergie dans l'ensemble des propriétés. Les résultats de cette recherche (audit et enquête) suivent le même processus qu'une enquête sur les diagnostics de performance énergétique (DPE). Cependant, des méthodes d'audit supplémentaires, souvent utilisées sur les bâtiments commerciaux avec une caméra thermographique portable FLIR, ont été utilisées.
3 - Tous les chiffres, sauf indication contraire, proviennent de YouGov Plc. La taille totale de l'échantillon était de 2047 adultes français. Les chiffres ont été pondérés et sont représentatifs de l'ensemble des adultes français (âgés de 18 ans et plus).

 

filter_list Sur le même sujet

Les caméras thermiques FLIR ITS-Series Rail ont permis à Infrabel de prévenir des accidents et d’éviter des dommages aux infrastructures Batiweb

Les caméras thermiques FLIR ITS-Series Rail ont permis à Infrabel de prévenir des accidents et d’éviter des dommages aux infrastructures

Infrabel, une société de gestion de l’infrastructure ferroviaire belge, a installé 30 caméras thermiques FLIR ITS-Series Rail afin d’accroître la sécurité. Les opérateurs du réseau ferroviaire d’Infrabel sont désormais en mesure de détecter la présence d’individus sur les voies ferrées avec une précision de 99 %, ce qui leur permet de prévenir les accidents et d’éviter les dommages aux infrastructures.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter