Le projet européen « Build Up Skills » France : Organiser la montée en compétences des ouvriers et artisans du bâtiment à l’horizon 2020 Communiqués | 17.01.13

Partager sur :
Depuis le 31 mai 2012, la France s’est officiellement engagée auprès de la Commission européenne dans son initiative « Build Up Skills », sous l’égide de l’ADEME, de l’ALLIANCE VILLES EMPLOI, de l’AFPA et du CSTB.
Cette initiative, mise en œuvre conjointement dans 30 pays européens (les 27 États membres de l’Union européenne, plus trois États associés), porte un objectif ambitieux pour le secteur du bâtiment. Elle vise à accompagner, dans chaque État membre, les mutations actuelles du secteur en lien avec l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables pour permettre l’atteinte des objectifs environnementaux fixés au niveau communautaire.

Les enjeux de la montée en compétences des ouvriers et artisans du bâtiment
La montée en compétences des ouvriers et artisans du bâtiment représente un enjeu de taille pour la France, tant sur le plan quantitatif que qualitatif. En effet les engagements pris, en matière de rénovation thermique et de développement des EnR, impliquent tout à la fois de former en masse et de fixer des objectifs de qualité ambitieux pour les formations dans le secteur du bâtiment : application effective de la nouvelle Réglementation Thermique (RT 2012) et mise en œuvre progressive de « Bâtiments à Energie Positive » (BEPOS).

Le projet « Build Up Skills » France
La France a déjà mené un certain nombre de travaux visant à déterminer les besoins en formation des artisans et ouvriers du bâtiment, que ce soit aux niveaux national, régional ou infrarégional. Plusieurs actions ont également été entreprises pour former ces mêmes artisans. Cependant de réelles barrières existent pour atteindre l'ensemble des artisans et ouvriers du bâtiment de manière efficace.

C'est pourquoi la France a saisi en mars 2012 l'opportunité donnée par l'appel à projets « Build Up Skills » pour approfondir la réflexion sur ces aspects et ainsi lever les barrières encore existantes.

Le consortium porteur du projet s'est structuré autour de quatre acteurs qui apportent des compétences complémentaires. Il s'agit de : l'ADEME qui dispose des compétences en matière d'efficacité énergétique, énergies renouvelables et de formation ; le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) qui apporte son expertise sur l'évolution des métiers, des technologies et des systèmes dans le secteur ; de l'AFPA (Association nationale pour la Formation des Adultes) disposant d'une expertise sur la formation continue des adultes depuis de nombreuses années ; et de l'ALLIANCE VILLES EMPLOI qui contribue, de par son expertise et son réseau territorial, à la mobilisation des acteurs locaux.


Objectifs du projet « Build Up Skills » France
Le principal objectif du projet est l'élaboration d'une feuille de route qui planifiera et programmera les diverses actions nécessaires jusqu'en 2020 pour renforcer les compétences des professionnels des chantiers dans le domaine de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables, mais aussi des demandeurs d'emploi dans le secteur du bâtiment. Cette feuille de route devra être approuvée par les décideurs de la filière de la formation professionnelle continue dans le domaine du bâtiment aux niveaux national, régional et local. Elle abordera toutes les formes d'acquisition des compétences et traitera aussi bien de leur contenu, que de leur organisation, des aspects réglementaires et de la question du financement.

Par la suite, à partir de septembre 2013, un second appel à projets « Build Up Skills » (dit « pilier II ») sera ouvert pour le financement d'initiatives visant à favoriser la montée en compétences des ouvriers et artisans du bâtiment.


Pour en savoir plus : francebuildupskills@gmail.com


Demandez votre documentation
 

filter_list Sur le même sujet

L‘Ensa Paris-Belleville & la Fondation Sto

L‘Ensa Paris-Belleville & la Fondation Sto

Depuis sa création en 2005, la fondation Sto Sto-Stiftung, contribue au niveau international à la formation et au développement personnel des jeunes, qu’ils soient étudiants en architecture, ou se destinant aux différents métiers du bâtiment, ainsi qu‘à l’accompagnement d‘adultes en reclassement vers la peinture en bâtiment. La fondation accompagne par ailleurs des projets très divers, visant à éveiller les consciences aux enjeux environnementaux et à la réduction des inégalités, par exemple en soutenant le projet de construction d’écoles dans des pays en voie de développement. Le soutien de projets de recherche et développement entre également dans le périmètre Sto-Stiftung, permettant aux futurs ingénieurs notamment, de travailler sur l’avenir des revêtements de façade, pour ne citer qu’un exemple.
Convention de partenariat : Recticel insulation et la Capeb mutualisent leurs compétences pour accompagner les entreprises artisanales du bâtiment

Convention de partenariat : Recticel insulation et la Capeb mutualisent leurs compétences pour accompagner les entreprises artisanales du bâtiment

RECTICEL INSULATION, fabricant de panneaux d’isolation thermique en mousse rigide de polyuréthane et la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB), via sa filiale Béranger Développement, ont signé, jeudi 4 juin 2015, une convention de partenariat. Cette collaboration, d’une durée de trois ans, a pour objectif de concevoir des modules de formation autour de l’efficacité énergétique : sarking, étanchéité des toitures plates... Dédiés au développement des connaissances des entreprises artisanales, leurs contenus seront adaptés à leurs activités spécifiques.
TARKETT CHOISIT VEOLIA POUR ACCÉLÉRER SA TRANSITION VERS UNE ÉCONOMIE CIRCULAIRE EN FRANCE

TARKETT CHOISIT VEOLIA POUR ACCÉLÉRER SA TRANSITION VERS UNE ÉCONOMIE CIRCULAIRE EN FRANCE

Le Groupe Tarkett, un leader mondial des solutions de revêtements de sol et surfaces sportives, vient de choisir Veolia pour l’accompagner dans l’accélération du déploiement de son programme ReStart®, filière de collecte et de valorisation des revêtements de sol mise en place depuis 2010. Dans le cadre de ce programme, Veolia assure la collecte et le tri des chutes de pose de revêtements de sol souples auprès des professionnels du bâtiment, clients de Tarkett. Ces revêtements collectés sont recyclés au sein des sites de production Tarkett. Cette collaboration porte sur l’ensemble du territoire français et des perspectives de développement sont envisagées pour d’autres matériaux et périmètres géographiques.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter