Limiter les déperditions d’air avec le vitrage basse émissivité

Communiqué | 22.10.13
Partager sur :
Limiter les déperditions d’air avec le vitrage basse émissivité - Batiweb
L’isolation des habitats, que ce soit en neuf ou en rénovation, est devenue un enjeu important auquel les vitrages contribuent pleinement. Si le double vitrage est désormais le plus utilisé, de nouveaux équipements sont aujourd’hui disponibles, s’orientant davantage vers la réduction des déperditions d’air. Les vitrages à faible émissivité en font partie.

La protection thermique renforcée avec le vitrage à faible émissivité

Le vitrage a connu ces dernières années de nombreuses innovations. Dernière en date, la mise au point d'équipements permettant de limiter les déperditions, mais aussi le phénomène de surchauffe qui apparaît avec les rayonnements solaires. Ces vitrages à faible émissivité viennent ainsi remplacer les doubles vitrages, mais aussi les nouveaux triples vitrages, principalement installés sur les façades nord des bâtiments.

Cette nouvelle solution pour équiper les fenêtres participe à l'isolation thermique de la construction, tout en diminuant les dépenses énergétiques. Ce vitrage inclut, sur le côté intérieur, une couche d'oxyde métallique. Celle-ci peut être réalisée en or, en argent ou même en bismuth, servant à réfléchir les rayonnements intérieurs afin de préserver la chaleur de la pièce. Cela comprend aussi la chaleur absorbée par les meubles et les objets et diffusée quand la température intérieure baisse.

Le vitrage basse émissivité permet aussi la diffusion des rayons solaires, assurant de nouvelles baisses de la consommation énergétique, tout en conservant la chaleur intérieure lorsque la température de dehors diminue. Ce produit est aujourd'hui privilégié pour les habitats basse consommation.


Une performance accrue avec les vitrages à faible émissivité sélective

Les vitres à faible émissivité peuvent toutefois être responsables d'une surchauffe des logements s'il n'est prévu aucune protection solaire extérieure lorsque les températures se révèlent élevées en été. Pour réduire ce phénomène, il peut être mis en place des vitrages à faible émissivité sélective. Ces derniers, plus performants, stoppent plus efficacement les rayons du soleil


Cet équipement est d'un coût moins élevé que le triple vitrage, pour une performance accrue. Il convient cependant de prendre en compte la réduction de l'intensité lumineuse intérieure, pouvant altérer le confort de vie.

Cet article a été rédigé en collaboration avec ETI Construction, spécialiste des solutions techniques et réglementaires pour les projets de construction.
Plus d'information sur : Le vitrage à basse émissivité, outil de régulation de l'habitat
 


Demandez votre documentation
 
La sélection de la semaine
BOITCO, la référence de la boite d'incorporation - Batiweb

Main d'oeuvre : BOITCO ne nécessite aucune préparation avant son incorporation (perçage des...


Woven Gradience - Batiweb

Woven Gradience célèbre la couleur tout en se fondant parfaitement avec votre environnement. Comme dans la nature, les...


Verrière d'atelier en acier Bario H.1500mm - Batiweb

La gamme de verrières Bario se compose de verrières fixes en acier pour une installation en intérieur....

Dossiers partenaires
Quartix réalise un record de nouvelles installations de balises de suivi de véhicules - Batiweb

Quartix, l'un des leaders mondiaux en solutions de suivi de véhicules est ravi d'annoncer de solides résultats financier…


L'ouverture de la porte pour le projet pionnier - Batiweb

Le nouveau quartier, avec ses nombreux bâtiments commerciaux et résidentiels, façonnera et modifiera le paysage urbain d…


Un écrin de zinc "Nuit noire", nouvelle couleur VMZINC®, pour une ville à Onet-Le-Château (12) - Batiweb

L’agence ECOUMENE ARCHITECTURE/AMÉLIE COUFFIGNAL ARCHITECTE a imaginé une villa de 170 m2 de surface habitable, de pla…