Quand rénovation rime avec modernisation de son système de chauffage

Communiqué | 26.07.21
Partager sur :
Quand rénovation rime avec modernisation de son système de chauffage - Batiweb
Lorsque vient le moment de penser à effectuer des rénovations dans votre habitation, pourquoi ne pas également en profiter pour faire le point sur votre système de chauffage en place ?

 

Celui-ci est-il assez performant ? Est-il bien adapté à votre logement ? Autant de questions qu’il est judicieux de se poser avant de se lancer dans des travaux de rénovation. En effet, certains modes de chauffage électrique nécessitent un certain nombre d’aménagements auquel il est préférable de penser en amont.

 

L’importance d’avoir un système de chauffage adapté à son logement

 

Si l’aspect économique est un critère prépondérant dans le choix d’un mode de chauffage, il est impératif de dissocier le coût d’achat et d’installation de celui de fonctionnement. Changer de système de chauffage est un investissement sur le long terme lequel va inévitablement impacter les dépenses de votre ménage. Si comparativement à une pompe à chaleur, un système de chauffage électrique semble plus économique en termes d’installation, il convient toutefois de prendre en compte à la fois la superficie de votre logement, l’état de l’isolation de celui-ci ainsi que vos besoins pour établir une véritable analyse.

 

Les différents types de chauffage

 

On distingue 5 grands types de chauffages lesquels répondent à des utilisations diverses, mais aussi des budgets d’installation différents :

 

  • Les chaudières à gaz
  • Les radiateurs électriques
  • Les pompes à chaleur
  • Le chauffage au fioul
  • Le chauffage au bois

 

Autre critère important : que vous habitiez en ville ou à la campagne il est possible que vous n’ayez pas les mêmes options en termes d’installation. En effet, si votre commune n’est pas ralliée au réseau de gaz de GRDF, il sera alors inenvisageable de vous chauffer au gaz de ville! Ne nécessitant pas de stockage, simple d’utilisation et peu coûteux en entretien, le chauffage au gaz de ville s’avère une option avantageuse qui en plus de vous procurer un bon confort thermique, permet le chauffage de l’eau. Deux inconvénients viennent cependant noircir le tableau : le raccordement en limite de propriété ainsi que la fluctuation du prix du gaz qui peut rendre ce système plus ou moins rentable selon les périodes. 

 

Sans grande surprise, le moyen de chauffage le plus répandu est le radiateur électrique. Au total, ce sont pas moins de 35% des ménages français qui en sont équipés. Faciles d’installation et peu chers, pas étonnant que ces derniers soient tant plébiscités. En plus de présenter l’avantage d’occuper peu de place, les radiateurs électriques restent un moyen de chauffage relativement efficace si toutefois l’isolation de votre logement ne fait pas défaut. Bien que ne répartissant pas la chaleur de maniére très homogène, de nombreuses évolutions telles que le chauffage électrique au sol, à convection ou rayonnant ont pourtant permis d’améliorer ce mode de chauffage si populaire. 

 

Permettant de transformer de l’énergie thermique d’une source froide à une source chaude, la pompe à chaleur connaît un véritable engouement depuis une quinzaine d’années. En plus de diviser par trois votre facture, il s’agit d’un mode de chauffage écologique ne nécessitant ni stockage ni raccordement à une source d’énergie. Par ailleurs, selon le sens de pompage de la pompe à chaleur, cette dernière peut se convertir en système de refroidissement s’avérant ainsi idéale pour les climats chauds en été et peu rudes en hiver. Le seul inconvénient de ce mode de chauffage est que son installation nécessite un investissement de départ conséquent. 

 

Si le chauffage au fioul présente l’avantage de pouvoir chauffer aisément de grandes surfaces tout en produisant de l’eau chaude, son installation elle nécessite non seulement l’achat d’une chaudière et d’une cuve de stockage du fioul, mais également de l’espace pour les installer. Par ailleurs, comme pour les chaudières au gaz le taux de rentabilité de l’installation est indexé sur les variations du prix du fioul. 


Enfin, les systèmes de chauffage au bois, bien qu’écologiques et économiques possèdent une faible autonomie, un rendement moyen plutôt faible et nécessitent de l’espace pour le stockage des combustibles. Il n’est donc pas adapté à tous les types de logements comme les appartements en milieu urbain.