SHOPPING DISTRICT DOCKS BRUXSEL (BELGIQUE) : TROIS GALETS EN AZENGAR® SIGNENT UNE ARCHITECTURE AMBITIEUSE Communiqués | 12.04.17

Partager sur :
Ouvert au public en octobre 2016 et d’une superficie de 61 000 m2 (R+4), le nouveau « SHOPPING DISTRICT DOCKS BRUXSEL », à l’architecture contrastée, constitue la première pierre d’une métamorphose urbaine souhaitée par la capitale belge. Ce projet mixte transforme une ancienne friche industrielle du Nord de Bruxelles en un véritable quartier dynamique et convivial, lieu d’échanges et de vie, avec des places et des rues, loin du schéma classique du centre commercial.
 

AGENCE D'ARCHITECTURE : ART & BUILD ARCHITECTS CRÉDIT PHOTO : VMZINC® - © GEORGES DE KINDER

 

Imaginé par l'agence ART & BUILD ARCHITECTS, il est composé de nombreux bâtiments disposant chacun d'une architecture propre, créant la surprise et suscitant l'envie de se promener à travers les déambulations piétonnes surdimensionnées, alternant zones commerciales et paysagères. Trois d'entre eux, aux formes organiques, sont coiffés de galets habillés d'une peau composée de 19 340 écailles en zinc sur-mesure VMZINC®, soit 6 650 m2 :

 
  • le premier accueille une salle événementielle de 5 000 m2. En porte-à-faux, en proue du bâtiment côté canal de Willebroeck, il marque l'entrée de la ville,
  • les deux autres, protégés sous une immense verrière, abritent un complexe cinématographique de huit salles.
 

L'agence ART & BUILD ARCHITECTS a mené une profonde réflexion sur les matériaux (zinc, bois, verre...) pour créer une continuité entre la partie à ciel ouvert et les parties intérieures. Bruts et nobles, ils rappellent la vocation industrielle historique du quartier. Pour le zinc, le choix s'est porté sur AZENGAR®, le dernier aspect de surface de l'offre VMZINC®, unique sur le marché. Il a été prescrit dès 2013, lorsque le produit était encore en phase de développement, témoignant de la confiance accordée à la marque. « Nous recherchions une texture à la fois mate, hétérogène et lumineuse. Les échantillons d'AZENGAR® nous ont séduits. Son aspect clair et naturellement prépatiné évoque le style des toitures parisiennes. », explique l'architecte LILIA POPTCHEVA.

 

Pérenne et recyclable, AZENGAR® a fait l'objet d'une démarche d'éco-conception à toutes les phases de son développement et de son industrialisation, ce qui a également contribué à sa sélection. Une démarche durable qui correspond à la philosophie des architectes. En témoigne la certification internationale « BREEAM EXCELLENT » (phase design), obtenue pour la faible empreinte écologique du « SHOPPING DISTRICT » : utilisation de l'eau du canal, récupération de la chaleur de l'incinérateur voisin, soleil avec la verrière inondant de lumière l'intérieur des espaces, panneaux photovoltaïques installés sur les toitures végétalisées...

 

Tout de zinc vêtus, les trois volumes jouent les contrastes avec les autres bâtiments et participent à l'identité et à l'attractivité du « SHOPPING DISTRICT », qui regroupe de nombreux magasins et restaurants, un espace muséal dédié à l'histoire du site, huit salles de cinéma et 7 000 m2 d'activités productives.

 
 

CRÉDIT PHOTO : AGENCE D'ARCHITECTURE ART & BUILD ARCHITECTS

 

UNE HARMONIE DES MATÉRIAUX

 

Le galet de zinc, en proue du projet, marie subtilement un socle en bois ajouré aux écailles métalliques tandis que les deux autres volumes surplombent des bâtiments aux façades recouvertes de terre cuite et de panneaux en acier perforé. Ce mariage des matériaux renforce la minéralité douce du projet.

 

Une verrière de 10 000 m2, l'un des éléments fédérateurs de l'ensemble, s'accorde également avec le zinc. Elle offre une protection climatique et une fenêtre sur le ciel et les galets.

 
 

AGENCE D'ARCHITECTURE : ART & BUILD ARCHITECTS CRÉDIT PHOTO : VMZINC® - © GEORGES DE KINDER

 

LA SOUPLESSE DU ZINC

 

Maniable, le zinc constitue un matériau idéal pour ces enveloppes ovoïdes. Il est décliné sur des solutions écailles VMZINC®, de dimensions variées afin de suivre les formes cintrées et douces des galets, et s'adapter à la circonférence de chaque rang. Les plus petites pièces mesurent 0,25 m2 tandis que les plus grandes atteignent 0,5 m2.

 
 

AGENCE D'ARCHITECTURE : ART & BUILD ARCHITECTS CRÉDIT PHOTO : VMZINC® - © GEORGES DE KINDER

 

Pour gagner du temps, VMZINC® les a préfabriquées sur son site slovaque de Bratislava, en suivant le calepinage du maître d'œuvre. Elles ont été livrées sur le chantier, prêtes à être installées. L'entreprise JACOBS & SOHN est intervenue sur le façonnage des petites écailles pour les parties les plus arrondies de l'enveloppe, qui demandaient un ajustement précis directement sur la structure.

 

UNE MISE EN ŒUVRE ARCHITECTURALE MINUTIEUSE

 

Maniable, le zinc constitue un matériau idéal pour ces enveloppes ovoïdes. Il est décliné sur des solutions écailles VMZINC®, de dimensions variées afin de suivre les formes cintrées et douces des galets, et s'adapter à la circonférence de chaque rang. Les plus petites pièces mesurent 0,25 m2 tandis que les plus grandes atteignent 0,5 m2.

 
 

La mise en œuvre des écailles en zinc a été réalisée par l'entreprise JACOBS & SOHN. Les 19 340 écailles qui composent l'ouvrage ont été livrées, selon un planning prédéfini et complexe, permettant une pose sur dix mois, sans interruptions. Une prouesse technique permise grâce à la flexibilité de production du site de Bratislava.

Les équipes VMZINC® ont apporté un soutien particulier à ce chantier, depuis la phase de conception jusqu'au travail sur chantier.

L'installation des écailles relève de l'art sculptural. Chaque pièce est soigneusement agrafée l'une à l'autre à l'aide de pattes d'accroches, puis clouée sur la structure bois. Elles garantissent une jonction esthétique discrète et une étanchéité performante.

 

AGENCE D'ARCHITECTURE : ART & BUILD ARCHITECTS CRÉDIT PHOTO : VMZINC® - © JUMP PICTURE

 
 

filter_list Sur le même sujet

CONFORT D’ÉTÉ ET VIBRATIONS POUR LA FAÇADE EN ZINC VMZINC DE L’INTERNAT GARÇONS DU LYCÉE DE PRADES (66)

CONFORT D’ÉTÉ ET VIBRATIONS POUR LA FAÇADE EN ZINC VMZINC DE L’INTERNAT GARÇONS DU LYCÉE DE PRADES (66)

L’internat garçons constitue la dernière tranche du programme de réhabilitation du lycée Charles Renouvier à Prades (66), visant à moderniser et inscrire l’établissement dans la RT 2012. Orienté Sud/Sud-Est et tout en longueur (73 m), il subissait directement l’exposition au rayonnement solaire. Les travaux, entrepris par le Conseil Régional d’Occitanie, avaient pour volonté de renforcer le bien-être des lycéens et du personnel, et de réaliser 35 à 40 % d’économies d’énergies.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter