Si les murs pouvaient parler Communiqués | 19.04.19

Partager sur :
Entre 1851 et 1997, la prison de Pentridge a hébergé certains des criminels les plus notoires d'Australie. 20 ans après sa fermeture, le territoire abritant la prison à Melbourne se transforme pour devenir le nouveau coeur du quartier Coburg.

Il y a tout juste un siècle encore, Coburg était considéré comme fin de parcours : La carrière criminelle d'innombrables malfaiteurs prit fin à la Prison de Pentridge en 1851. Après plus de 140 ans, l'établissement correctionnel du nord de Melbourne a été fermé en 1997 et a changé de propriétaire plusieurs fois au cours des années suivantes. 20 ans après sa fermeture, Pentridge est ressuscité - non pas comme prison, mais comme centre moderne et dynamique du quartier de Coburg.

Là où autrefois les criminels dormaient, mangeaient et travaillaient, on construit aujourd'hui des immeubles d'habitation, des magasins et des bureaux. Il est prévu que des artistes emménagent et fassent revivre le quartier. »Le nouveau développement de la Prison de Pentridge nous tient très à cœur. En réalité, c'était le patrimoine de la région qui nous a attiré«, explique le promoteur du projet Shayher.

En 1851, les premiers prisonniers ont été transférés à Pentridge, qui était au début un camp de cabanes en bois avec de faibles mesures de sécurité - les habitants locaux étaient consternés. Dans les années qui suivirent, la ville de Melbourne s'est agrandie et avec elle, le taux de criminalité et la prison : Her Majesty's Pentridge Prison fut élargie entre 1857 et 1864 de trois baraques et reçut un mur d'enceinte. À partir de 1870, les prisonniers travaillèrent dans la filature de laine de la prison, dans l'atelier de couture, à la forge ou dans l'atelier de menuiserie. En 1884, une prison autonome pour femmes a été construite au sein de Pentridge, dont les détenues étaient surveillées par du personnel pénitentiaire féminin exclusivement.

TENTATIVE D'ÉVASION ET INCENDIE

En 1967, Ronald Ryan fut le dernier prisonnier d'Australie dans le bloc D de la Prison de Pentridge à être exécuté. Le système judiciaire australien fut réformé et, en 1970, Pentridge attira l'attention, bien involontairement, en raison d'une insurrection de ses détenus. Par ailleurs, les tentatives d'évasion spectaculaires de la prison furent nombreuses. Le complexe de haute sécurité Jika Jika érigé en 1980 devait apaiser la situation et répondre à des standards plus modernes. Il fut refermé huit années plus tard seulement après la mort de cinq détenus suite à un incendie dans le complexe. Rien ne pouvait plus y changer : en 1997, Pentridge ferma ses portes.

Compte tenu de l'histoire du lieu, la proposition des développeurs de projets consistant à raser une partie du complexe pour laisser la place à de nouvelles constructions n'a pas rencontré que du succès. Mais Shayher soutient qu'il prend très au sérieux le patrimoine de ce territoire anciennement pénitencier. "Nous souhaitons conserver ce trésor historique et l'ouvrir à la communauté, de telle sorte qu'il puisse être utilisé des décennies durant."

L'un des premiers projets réalisés sont les "Coburg Horizons" conçus par PRO-ARK et finalisés en février 2017. Le cabinet se concentre depuis plus de vingt ans sur l'architecture et le design d'intérieur. " PRO-ARK a effectué des recherches sur l'histoire unique de Pentridge et développé un design réunissant son patrimoine, une réponse à ce territoire, la durabilité, l'expression architecturale et la viabilité entrepreneuriale", disent les architectes Mario Duvnjak et son partenaire Danny Chiang.

Les Coburg Horizons sont deux immeubles d'habitation au look léger et moderne. Sur l'ensemble des six étages s'étendent 53 appartements avec, au choix, deux ou trois chambres à coucher. Les appartements des étages supérieurs disposent de balcons privés à partir desquels les habitants ont une vue sur les gratte-ciels de Melbourne et la chaîne de montagne Dandenong.

PHOTOS HISTORIQUES DES DÉTENUS

En phase de conception, la Direction représentée par Duvnjak et son partenaire Chiang a été confrontée à la question suivante : comment allaient-ils concilier l'histoire du territoire avec leur projet ? Les architectes se sont décidés à faire avec les pierres de basalte de Pentridge le fondement de leur nouveau projet: Elles forment la partie inférieure de la façade des deux bâtiments abritant les places de parking des riverains. "La forme, la texture et le matériau pur des pierres de basalte jouent non seulement un rôle significatif dans la façade des deux nouveaux bâtiments, mais sont aussi devenus un élément exceptionnel en interaction avec les panneaux décoratifs modernes." Sur les panneaux se trouvent des photos historiques montrant les anciens détenus au travail.

L'aspect maçonnerie est surplombé par des immeubles résidentiels au design délibérément aéré, dominé par du verre et une façade en béton structuré. Le béton a été structuré à l'aide de matrices RECKLI avec un motif naturel rappelant des brins d'herbe courbés. Ce dessin naturel rend la façade du bâtiment plus attrayante et lui donne un rayonnement supplémentaire. L'effet fut intensifié par une lasure colorée NAWKAW. Contrairement à la peinture, NAWKAW pénètre profondément le béton et le colore durablement. En même temps, le système scelle la surface pour la protéger des intempéries. Cela permet non seulement de limiter l'effet nuisible de l'eau, mais aussi d'empêcher les particules de saleté de se déposer dans la maçonnerie. Ainsi la façade moderne en béton a pris la même couleur que le Basalte.

Les éléments soigneusement sélectionnés du bâtiment concilient histoire et modernité à Pentridge. "Coburg Horizons" ne permet non seulement d'obtenir une vue sur les pittoresques alentours de la ville, mais également d'élargir son propre horizon.

Projet : Coburg Horizons
Lieu : Melbourne, Australie
Architecte : PRO-ARK
Design béton : 2 / 208 Volta, 2 / 186 Dalarna, scellement avec NAWKAW
Photos : David Fowler Photography, Bianca Conwell

filter_list Sur le même sujet

Une brillante réalisation en acier et en béton

Une brillante réalisation en acier et en béton

Coloris et matériaux confèrent au Campus Sportif Zuiderpark un look iconique. Le design fluide trouve sans peine sa place au sein de l’environnement et affiche tout autant de mouvement que ceux qui viennent faire du sport ici.
ISOVER présente F4 : une façade innovante offrant une grande liberté architecturale

ISOVER présente F4 : une façade innovante offrant une grande liberté architecturale

La façade F4 d’ISOVER a permis d’unir modernité et tradition sur ce chantier de réhabilitation lourde : la Maison de Santé des Sœurs Augustines, bâtiment classé du 13e arrondissement de Paris. L’évolution du cadre réglementaire des EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) avait en effet rendu nécessaire la rénovation de ce bâtiment construit dans les années 1960. Sur ce chantier, la façade F4 a permis d’allier légèreté et adaptabilité sur une structure poteaux-poutres qui ne pouvait recevoir aucune maçonnerie supplémentaire et présentait des dimensions irrégulières.
Design urbain avec du mobilier en béton

Design urbain avec du mobilier en béton

Les bancs en béton chauffés de stayconcrete réunissent forme et fonction dans un design inimitable. Ces meubles en béton irradient de la chaleur - optiquement comme au pied de la lettre.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter