BTP, ça bouge du côté des écoles... Vie pratique | 23.01.02

Partager sur :
Une nouvelle famille de lycée vient de naître : les lycées de métiers. De nouveaux établissements hautement spécialisés dont 200 sont déjà intégralement dédiés au BTP
Le 15 novembre dernier, Jean-Luc Mélenchon, ministre délégué à l’Enseignement professionnel a annoncé la création d’un nouveau label, celui de “lycées de métiers ” dont la vocation réside dans le regroupement, au sein d’un même établissement, d’un ensemble de formations préparant à tous les métiers d’une même filière professionnelle. Rentreront dans la catégorie de “lycées de métiers ”, les établissements proposant les : CAP, BEP, baccalauréat professionnel, BTS et licence professionnelle d’un secteur donné. Sans oublier les métiers connexes ou complémentaires… Ces établissements seront ouverts aux jeunes en formation initiale, qu’ils soient sous statut scolaire ou en apprentissage, aux jeunes et aux adultes bénéficiaires de contrats de qualification enfin, aux salariés en formation continue. Ces lycées devront également disposer d’un service de validation des acquis. Il semblerait que la province n’ait pas attendu le coup d’envoi du ministre pour entrer dans le vif du sujet… Ainsi depuis la rentrée 2001, treize étudiants du lycée Carriat de Bourg-en-Bresse suivent une formation de technicien supérieur en bâtiment avec BTS à la clé. Cette formation, mise en place par l’Institut de formation du BTP (IFBTP), compte 1 800 heures de cours d’enseignement général et technique plus vingt-quatre semaines de formation pratique en entreprise ; le cursus se déroulant en alternance lycée/entreprise. A l’origine de cette initiative : une demande émise par la Fédération régionale du bâtiment et l’Unité de formation par alternance (UFA). Le démarrage prometteur de cette formation pourrait la faire évoluer rapidement vers une ouverture annuelle. L’avenir ? Il s’inscrit dans l’exemple du Rectorat de l’Académie de Lyon qui vient d’émettre un double avis favorable à plusieurs établissements de la Région : le premier, à la création d’un BEP bâtiment gros œuvre pour la rentrée 2003 et le second, à la mise en place d’un Bac pro gros œuvre prévu pour la rentrée 2005. “ Aucun établissement ne peut se décréter lycée des métiers. Mais tous peuvent le devenir ” a déclaré Jean-Luc Mélenchon. Des propos qui ont été reçus cinq sur cinq par les professionnels et bien sûr par les élèves...
Redacteur

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter