Engins de chantier, l’entrée remarquée des géants multidrives Vie pratique | 07.01.02

Partager sur :
On les croyait réservés aux chantiers exceptionnels où les grands chargements les imposaient. Ces monstres du transport lourd se sont fait dociles et agiles pour rejoindre d’autres chantiers
Hormis les chutes traditionnelles qui Les camions Multidrives, jusque-la réservés aux mines et aux carrières font désormais une entrée en beauté sur les chantiers courants. Créés par David John Brown ( DJB), en 1980 pour les besoins de l’armée britannique, les camions Multidrives sont aujourd’hui construits par Caterpillar. Le constructeur valorise aujourd’hui sans mal les exceptionnelles qualités de ces engins étonnants. En effet, ces ensembles associent à la maniabilité et l’adhérence une capacité de charge utile de 35 tonnes (pour 21 tonnes à vide) et une technologie directionnelle qui permet un braquage très court. Concrètement, ils autorisent le transport de grosses masses de matériaux aux endroits où le rayon d’action interdit le passage des camions traditionnels. Un tel résultat est le fruit d’une construction particulièrement intelligente qui les différencie complètement des attelages courants, composés traditionnellement d’un tracteur directionnel et d’une remorque rigide. Les Multidrives se composent en fait de deux blocs de traction reliés en eux par une transmission par cardan. Le premier se situe en queue du tracteur et l’autre sous la remorque. La transmission est donc permanente sur tous les essieux (8X8), ce qui donne à l’ensemble une puissance de traction très élevée. Mais la grande particularité du Multidrive est ailleurs. Elle réside dans le double essieu arrière dont la sellette est, elle aussi, directionnelle. Quand les roues du tracteur tournent, celles de la remorque tournent aussi. Au final, l’ensemble ne réclame qu’un rayon de braquage de 9,06 mètres en externe et 4,46 mètres. Juste ce qu’il faut pour passer là où d’habitude, ça ne passe pas. Pour admettre les 35 tonnes de charges utiles, le Multidrive à du se débarrasser des lourds vérins hydrauliques permettant l’élévation de la benne. Ce système à été remplacé par un convoyeur déroulant en caoutchouc occupant le fond du tombereau et par un bouclier d’éjection qui assure l’évacuation complète de la charge. Un procédé soft de chargement/déchargement qui évite également le renforcement de la benne et qui réduit encore le poids mort. Le convoyeur déroulant, développé par la firme Dunlop, à une épaisseur de 10 mm et peu, selon Caterpillar, tenir 5000 heures avant d’être changé. Bien que la vitesse de la bande puisse être contrôlée, le bennage peut être réalisé en continu dans le temps record de 15 secondes. L’exceptionnel ratio charge utile/poids mort et poids/puissance font du Multidrive un engin particulièrement économe en carburant, pour un poids total en charge de 56 tonnes. Sur site comme sur route, le Multidrive est aujourd’hui une alternative dont les entreprises vont à coup sûr être friandes, surtout dans les gros chantiers de TP ou de démolitions urbaines.
Camion Multidrive de Caterpillar, chez tous les concessionnaires Caterpillar.
Redacteur

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter