Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Collectivités territoriales > Anne Hidalgo fustige la baisse des APL dans une lettre adressée aux locataires du parc social

Anne Hidalgo fustige la baisse des APL dans une lettre adressée aux locataires du parc social

Anne Hidalgo fustige la baisse des APL dans une lettre adressée aux locataires du parc social
Farouchement opposée à de nombreuses mesures du projet de loi Logement, Anne Hidalgo a récemment adressé une lettre aux locataires du parc social afin de les mettre en garde contre les nombreuses initiatives envisagées par le gouvernement. Dans sa ligne de mire, la baisse des APL est vivement critiquée, la maire de Paris craignant de « graves conséquences » qui risqueraient de fragiliser le système de logement social actuel. Explications.

Collectivités territoriales |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Anne Hidalgo n’est pas contente, et elle le fait savoir ! Au début du mois, la maire de Paris prenait la parole pour dénoncer « un certain nombre de mesures » inquiétantes envisagées dans le cadre du projet de loi Logement.

Récidiviste, l’élue locale a envoyé cette semaine une lettre aux locataires du parc social francilien pour les avertir des conséquences que pourraient avoir les « mesures d’économie drastiques sur le budget du logement ».

Cette missive, co-signée par les présidents des différents bailleurs de la Ville, revient notamment sur la baisse annoncée des Aides personnalisées au logement (APL) ainsi que la réduction des loyers dans le parc social.

Une démarche critiquée par l’opposition

L’initiative d’Anne Hidalgo n’a pas manqué d’attirer l’attention de plusieurs élus, et notamment de La République En Marche, qui ont fermement « condamné la méthode » de la maire de Paris. D’après eux, « utiliser les fichiers de locataires des bailleurs sociaux à des fins purement politiciennes » est une « démarche regrettable ».

Les Parisiens progressifs et constructifs, eux, ont vivement critiqué cette « méthode (qui) ne manque pas de culot ». « Depuis son élection en 2014, Anne Hidalgo n’a cessé de ponctionner la trésorerie des bailleurs sociaux parisiens pour combler le trou de son budget déficitaire de 400 millions d’euros chaque année », ont-ils affirmé.

« La maire ferait mieux de réorienter sa politique du logement », conseillent, enfin, Les Républicains. « Toujours 130 000 demandeurs, 7 ans d’attente, pas d’accession sociale à la propriété, conventionnements massifs des logements intermédiaires et ponction lourde des bailleurs sociaux parisiens : chaque année la maire de Paris exige le versement anticipé de l’équivalent de 60 années de loyer. » Ambiance.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : @Anne_hidalgo (Twitter)

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur. Veuillez taper les caractères tels qu'ils apparaissent ci-dessous.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

Les sorties de toit design et personnalisables


CHEMINEES POUJOULAT

Cheminées Poujoulat anticipe les tendances pour s'adapter précisément aux attentes du marché....
Visuel Dossiers partenaires

Les barrettes de guidage adhésives « Easyguide...


ROMUS

En tant que rails de guidage, les barrettes « Easyguide » facilitent le déplacement et l’orientation...

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :