Inscrivez-vous à la Quotidienne du Bâtiment

Accueil > Actualités du BTP > Vie des sociétés > Les taux des crédits immobiliers retrouvent des niveaux historiquement bas

Les taux des crédits immobiliers retrouvent des niveaux historiquement bas

Les taux des crédits immobiliers retrouvent des niveaux historiquement bas
D’un point de vue économique, la période est décidément propice aux achats immobiliers ! Déjà particulièrement bas depuis le début de l’année, les taux d’intérêt des crédits ont encore chuté en ce début octobre. Ceux-ci ont en effet atteint la moyenne de 1,19% sur 20 ans, selon la société spécialisée Cafpi. Ils renouent ainsi avec les niveaux les plus bas, enregistrés à 1,18% en 2016.

Vie des sociétés |

Recommander cet article
Imprimer cet article

Début septembre, la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM) publiait les résultats de son Baromètre, faisant état de l’intérêt des Français pour le marché du logement. Ceux-ci considèrent en effet que la conjoncture est particulièrement favorable à l’achat d’un bien. Au vu des dernières observations partagées par Cafpi le 5 octobre, difficile de leur donner tort !

La société de courtage en prêt immobilier révèle en effet que les taux d’intérêt ont encore baissé début octobre, se hissant péniblement à 1,19% en moyenne. Le record historique est ainsi quasiment égalé, établi à 1,18% en octobre 2016. Le signe, pour Cafpi, d’un certain regain d’activité.

« Le mois de septembre 2018 a été bien plus dynamique que celui de l’année dernière. Depuis cet été, l’activité est plus importante que l’année dernière à la même période et augure d’une fin d’année supérieure à 2017 », commente Laurent Desmas, président du directoire de la société.

Des disparités entre les différents marchés

En revanche, si le pouvoir d’achat immobilier semble être reparti, l’ensemble du marché ne se développe pas de manière unanime. L’immobilier neuf, notamment, est mis à mal depuis le début de l’année, comme le relatait le ministère de la Cohésion des territoires par ailleurs. La faute, selon Cafpi, à plusieurs mesures gouvernementales.

« Avec des prix toujours très élevés et la diminution des aides, la demande baisse fortement sur ce marché pour se reporter sur l’ancien », note Philipe Taboret, directeur général adjoint de l’entreprise. « Le ralentissement de la construction entraîne une baisse d’activité qui met en péril les filières du neuf. Sans oublier le risque que fait planer sur les prix, une baisse de l’offre alors que le besoin en logements continue de progresser. »

Heureusement, l’immobilier ancien se porte mieux, notamment porté par les primo-accédants. En effet, 84% d’entre eux se sont tournés vers ce type de bien depuis le début de l’année. « En 2018, le nombre de transactions dans l’ancien devrait être identique à celui de 2017 », estime Philippe Taboret.

Quant aux taux d’intérêt des crédits immobiliers, ils « ne resteront plus aussi bas très longtemps », d’après le directeur général adjoint de Cafpi. Qu’il s’agisse de la Banque centrale européenne (BCE) ou de la Réserve fédérale des Etats-Unis (Fed), les principaux organismes bancaires s’accordent sur le fait de relever leurs taux d’ici un an. Reste à savoir si le marché suivra.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia

Recommander cet article
Imprimer cet article

Vos réactions | 0 réactions

Commenter cet article

Les champs à remplir sont obligatoires pour la publication de votre commentaire.

 

 

Le dépôt de votre commentaire ne nécessite pas d'authentification et sera soumis à la validation de notre modérateur.

Dossiers partenaires :

Visuel Dossiers partenaires

La protection acoustique au coeur de l'innovation TECHNAL


TECHNAL

À l’heure de la densification urbaine et de l’amplification des nuisances sonores, l’exposition...
Visuel Dossiers partenaires

Drain’Up, Une gamme de postes de relevage pour l'habitat...


SEBICO

Sebico propose des réponses pour tous les besoins en postes de relevage pour les eaux usées ou les eaux pluviales....

Suivez-nous :

Linkedin
Twitter
Facebook

Les produits de la semaine :