La période estivale ne profite toujours pas à la construction de logements neufs Vie des sociétés | 28.09.18

Partager sur :
Déjà en difficulté en juillet dernier, la construction de logements neufs a été particulièrement mise à mal cet été par rapport aux trois mois précédents, tant au regard des autorisations délivrées (-2,8%) que pour les mises en chantier (-1,1%). En parallèle, 9,9 millions de m2 de locaux non résidentiels ont été autorisés de juin à août 2018, et 6,1 millions de m2 mis en chantier. Tous les chiffres.
Début septembre, la Fédération française du bâtiment (FFB) faisait le point sur la conjoncture trimestrielle, indiquant que les chiffres du non résidentiel étaient toujours en bonne forme, contrairement au logement et à la rénovation. À l’évidence, ce n’est pas le dernier bilan communiqué par le ministère de la Cohésion des territoires qui va rassurer les professionnels du BTP !

Les logements ne remontent pas la pente

Les indicateurs sont toujours en berne à fin août 2018. Sur les trois derniers mois observés, les autorisations de logements à la construction ont ainsi baissé de -2,8% par rapport au trimestre précédent (après -5,5%). La tendance est d’autant plus forte dans le collectif (-3,0%, après -1,0%), en opposition à l’individuel qui remonte légèrement la pente (-2,4% après -11,9%).

Sur la même période, les mises en chantier ont elles aussi été mises à mal, affichant un déclin de -1,1% au regard du trimestre précédent (après -5,7%). Cette fois, si le collectif parvient à sauver ce qui peut l’être, avec une hausse de +0,5% (après -7,0%), l’individuel, lui, est toujours en souffrance (-3,1% après -4,0%).

Sur les douze derniers mois, de septembre 2017 à août 2018, ce sont finalement 474 600 biens résidentiels qui ont été autorisés à la construction. Ce chiffre est ainsi en baisse de -5,0% par rapport à l’année précédente, à raison de -5,3% pour l’individuel et -4,8% pour le collectif.

Heureusement, les mises en chantier, elles, sont dans le vert. Portées par la grande forme du collectif (+4,5%), elles affichent une hausse annuelle globale de +3,0%, soit 422 300 unités. Les indicateurs relatifs à l’individuel sont également positifs, soit +0,9% sur un an.

Bilan très mitigé pour le non résidentiel

Le marché du non résidentiel suit le mouvement, avec des chiffres en net recul sur le trimestre, mais dynamiques en glissement annuel. Ainsi, de juin à août 2018, 9,9 millions de m2 ont été autorisés à la construction, soit une diminution de -11,1% au regard de 2017. « Les locaux commerciaux décroissent fortement (-43,0%) suivis par l’hébergement hôtelier (-15,2%) et les locaux industriels (-14,2%). Seuls les entrepôts progressent (+3,6%) », détaille le ministère.

En complément, 6,1 millions de m2 ont été mis en chantier, en hausse de +1,0% sur un an. Si les locaux commerciaux enregistrent la baisse la plus importante (-6,6%), les exploitations agricoles et forestières, à l’inverse, ont été particulièrement dynamiques (+11,9%). En un an à fin août 2018, 27,1 millions de m2 de locaux non résidentiels sont finalement concernés par une mise en chantier (+8,6% par rapport aux douze mois précédents). Les locaux industriels (+20,5%), les bureaux (+16,0%), l’artisanat (+13,8%) et l’hébergement hôtelier (+10,7%) enregistrent les progressions les plus importantes.

La tendance annuelle pour les autorisations à la construction tend, quant à elle, à se stabiliser : 39,8 millions de m2 de septembre 2018 à août 2018 (+0,7% sur douze mois). « Cela résulte d’évolutions contrastées selon les secteurs, à la hausse ou à la baisse », explique le gouvernement. « Les commerces reculent le plus (-15,4%) suivis par les exploitations agricoles ou forestières (-2,0%), l’hébergement hôtelier (-1,9%) et les locaux industriels (-1,6%). Les autres secteurs sont en hausse : notamment les bureaux (+12,5%), suivis de l’artisanat (+6,4%) et des entrepôts (+6,3%) ».

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Construction : presque tous les indicateurs en baisse au troisième trimestre

Construction : presque tous les indicateurs en baisse au troisième trimestre

Rien ne va plus sur le secteur de la construction ! Déjà en baisse au deuxième trimestre, l’activité a connu de nouvelles déconvenues de juillet à septembre 2018. Par rapport aux trois mois précédents, les autorisations de logements ont encore reculé de -2,1%, et les mises en chantiers de -4,0%. Dans le même temps, seulement 10,3 millions de m2 de locaux non résidentiels ont été autorisés (-9,5% par rapport à l’année précédente) et 5,8 millions de m2 ont été mis en chantier (-11,3%). Le bilan détaillé.
Bilan difficile pour le secteur de la construction

Bilan difficile pour le secteur de la construction

Et ce qui devait arriver arriva ! Depuis le début de l’année, le secteur de la construction était parvenu tant bien que mal à se maintenir à un niveau convenable. Pourtant, l’activité s’est nettement dégradée de mars à mai 2018, avec une chute des autorisations et des mises en chantier de logements (respectivement -3,9% et -6,9%). Cette fois, même le non résidentiel ne parvient pas à sauver ce qui peut l’être, avec un recul des autorisations délivrées à hauteur de -5,1%
Construction : toujours plus de logements et de locaux !

Construction : toujours plus de logements et de locaux !

Si les résultats relatifs à la commercialisation de logements neufs sont en berne, ceux qui concernent la construction, en revanche, sont toujours en grande forme ! En effet, 482 800 logements ont été autorisés à la construction entre août 2016 et juillet 2017, soit 13,3% de plus qu’un an auparavant. Dans le même temps, 402 500 unités ont été mises en chantier (+14,5%), de même que 24,6 millions de m2 locaux non résidentiels. Tous les chiffres.
Le secteur de la construction boosté par les logements individuels

Le secteur de la construction boosté par les logements individuels

Après les fortes progressions enregistrées par le secteur de la construction en 2017, les chiffres du mois de janvier étaient attendus de pied ferme, confirmant ou non la tendance. Finalement, la patience des acteurs du marché a été récompensée ce 28 février, avec la publication des résultats de ce début d’année, apportant son lot de bonnes surprises. Le point.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter