La baisse des taux des crédits immobiliers se poursuit en juin

Vie des sociétés | 18.07.18
Partager sur :
La baisse des taux des crédits immobiliers se poursuit en juin - Batiweb
La bonne santé du marché de l’immobilier serait-elle due à la baisse continue des taux d’intérêt des crédits immobiliers ? Possible, à en croire les derniers chiffres publiés mardi 17 juillet par l’observatoire du Crédit Logement et l’institut CSA. Les taux des prêts du secteur ont en effet atteint péniblement la moyenne de 1,44% en juin, après 1,46% le mois précédent. Les détails.
Déjà en baisse en avril dernier, les taux des crédits immobiliers ont connu une nouvelle chute en juin, à en croire une étude publiée le 17 juillet par l’Observatoire Crédit Logement et l’institut CSA.

En effet, le document fait état de taux d’intérêt moyens de 1,44% le mois dernier, contre 1,46% en mai. Dans le détail, ils ont atteint, en juin, les niveaux moyens de 1,50% dans le neuf (après 1,51%) et de 1,46% dans l’ancien (stable).

Des durées de prêts toujours plus courtes

« Depuis la fin de l’été 2017, les taux diminuent doucement, de l’ordre de 1 point de base chaque mois », note l’Observatoire. « En juin 2018, ils ont retrouvé leur niveau de la fin de l’hiver 2017, en dépit de l’allongement de la durée des crédits accordés ».

Bien que plus élevée que quelques mois auparavant, la durée des prêts, justement, reste à un niveau relativement bas. Il fallait compter, en moyenne, 222 mois pour rembourser son crédit immobilier en juin dernier, contre 223 mensualités en mai.

Selon le rapport, ce délai « permet aux ménages modestes, dont ceux en primo-accession, de continuer à réaliser leurs projets immobiliers grâce à des prêts accordés sur des durées plus longues ».

Une tendance qui se généralise sur le trimestre entier

Au vu des observations publiées ces derniers mois, rien d’étonnant à ce que l’ensemble du deuxième trimestre soit en baisse. Sur la période, les taux d’intérêt des crédits immobiliers s’élèvent tant bien que mal à 1,45% en moyenne, alors qu’ils pointaient à 1,48% sur les trois premiers mois de l’année.

Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, cette baisse peut notamment s’expliquer par la « concurrence toujours très vive » qui se fait ressentir sur le secteur des établissements financiers. Dans une telle conjoncture, les prévisions du Crédit foncier, qui misait sur des taux moyens de 1,65% à fin 2018, pourraient bien être revues à la baisse !

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

La montée des taux des crédits immobiliers continue - Batiweb

La montée des taux des crédits immobiliers continue

Après une année 2016 durant laquelle les taux d’intérêts des crédits immobiliers avaient continuellement baissé, ces derniers ont commencé à remonter en début d’année 2017. Une remontée qui ne semble pas prête de s’arrêter, puisqu’ils ont continués de remonter durant le mois d’avril (1,55%), à un rythme toutefois très lent, et surtout, à un niveau encore exceptionnellement bas.
Les taux des crédits immobiliers restent sous l’inflation au 4e trimestre 2018 - Batiweb

Les taux des crédits immobiliers restent sous l’inflation au 4e trimestre 2018

L’année 2018 n’aura pas vraiment été décisive pour le marché des prêts immobiliers. L’observatoire Crédit Logement/CSA a en effet partagé le 17 janvier les indicateurs du 4e trimestre, qui se stabilisent par rapport aux niveaux observés en octobre. Le taux moyen s’établit ainsi à 1,44% sur les trois derniers mois connus, pour une durée de 226 mois – un record ! Les détails.
Les taux d’intérêt des crédits immobiliers revus à la hausse en janvier - Batiweb

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers revus à la hausse en janvier

S’établissant péniblement à 1,43% en moyenne en décembre 2018, les taux des crédits immobiliers ont légèrement progressé en ce début d’année, atteignant 1,45%. L’observatoire Crédit Logement/CSA a en effet communiqué ce mercredi 6 février les derniers indicateurs relatifs au secteur, qui révèlent par ailleurs que les encours actuels ont dépassé les 1 000 milliards d’euros. Tous les chiffres.
Bilan 2016 : l’immobilier ancien affiche des résultats exceptionnels - Batiweb

Bilan 2016 : l’immobilier ancien affiche des résultats exceptionnels

2016 fera-t-elle encore mieux que 2012 en terme de ventes sur le marché de l’immobilier ancien ? Possible, à en croire les professionnels du secteur. Il y a quatre ans, 834 000 transactions avaient été effectuées – un niveau spectaculaire jamais atteint… jusqu’à maintenant ! En effet, bien que les chiffres officiels de l’Insee et Notaires de France n’aient pas encore été communiqués, les économistes estiment à 840 000 le nombre de ventes de logements anciens en 2016.