Deutsche Bank va vendre des actifs d'un fonds en difficulté

Dernières dépêches AFP | 09.01.06
Partager sur :
Deutsche Bank va vendre des actifs d'un fonds en difficulté  - Batiweb
FRANCFORT (Allemagne), 6 jan 2006 (AFP) - La première banque allemande, la Deutsche Bank, va mettre en vente un paquet de biens immobiliers géré par son fonds en difficultés "Grundbesitz-Invest", pour un montant d'environ un milliard d'euros, a indiqué vendredi une source financière.
Jones Lang LaSalle, le numéro un mondial du conseil immobilier, est chargé de piloter la cession, a ajouté cette source, qui confirmait des informations du quotidien Börsen Zeitung. Il est encore trop tôt pour savoir quels sont les investisseurs susceptibles d'être intéressés par une reprise de ces biens, a encore précisé cette source. Ni la Deutsche Bank, ni DB Real Estate n'ont souhaité commenter cette information.

La banque de Francfort s'apprête ainsi à liquider une bonne partie des actifs de son fonds immobiliers ouvert, évalués au total à près de 6 milliards d'euros. Deutsche Bank a été contraint le mois dernier de geler le fonds "Grundbesitz-Invest" afin d'éviter un retrait par les investisseurs de leurs actifs, alors que, selon la presse allemande, DB Real Estate pourrait voir ses participations dans ce fonds dévalorisées d'entre 200 et 600 millions d'euros, victime de la morosité du marché immobilier allemand.

Quelque 300.000 particuliers, actionnaires de "Grundbesitz-Invest" pourraient être lésés. Deutsche Bank a déjà fait savoir qu'elle prévoit des compensations pour certains d'entre eux. La banque a chargé un audit indépendant de réévaluer les actifs. Il doit rendre ses conclusions en février. La Deutsche Bank a essuyé de nombreuses critiques suite à la décision de geler ce fonds. Le gendarme allemand de la Bourse, le Bafin, notamment avait estimé cette décision prématurée.

Une telle mesure ne peut en effet être prise qu'en cas de "circonstances exceptionnelles", selon la loi. "Grundbesitz-invest" est un fonds immobilier dit "ouvert", c'est-à-dire que l'argent des actionnaires est investi immédiatement dans l'immobilier. Si ces derniers cèdent leurs parts, une proportion similaire du portefeuille doit être cédée dans le même temps.

Redacteur