GB: première baisse de l'immobilier en janvier depuis mai 2005

Dernières dépêches AFP | 10.02.06
Partager sur :
 GB: première baisse de l'immobilier en janvier depuis mai 2005  - Batiweb
LONDRES, 9 fév 2006 (AFP) - Les prix de l'immobilier en Grande-Bretagne ont baissé de 0,4% en janvier, pour la première fois depuis mai 2005, mais ils ont augmenté de 1,6% sur les trois derniers mois, selon des chiffres publiés jeudi par la banque Halifax, qui tiennent lieu de baromètre du secteur.
Halifax observe "qu'un mélange de prix mensuels en hausse et en baisse est typique d'un marché en ralentissement". Sur douze mois, la hausse du prix de l'immobilier a été de 5,1% en janvier, comme en décembre, soit "significativement moins que les 13,7% de croissance moyenne annuelle enregistrée en janvier 2005", relève la banque, qui indique que le marché devrait être stable en 2006, avec une hausse modeste du prix nominal des maisons, et pas de changement en termes réels.

Les prix de l'immobilier devraient augmenter de 3% en 2006, estime Halifax, en ligne avec les prévisions de hausse des prix de détail. Selon la banque, la poursuite d'un niveau élevé des prix de l'immobilier relativement aux revenus, cependant, devrait faire baisser la demande en 2006, "alors qu'à la fois la taxe d'habitation et les factures de chauffage devraient augmenter bien au-delà de l'inflation, mettant sous pression les finances des ménages".

Le nombre de primo-accédants a augmenté légèrement au cours du second semestre 2005, observe Halifax, tout en soulignant que ce nombre, estimé à 320.000 sur l'année entière, a été le plus bas depuis 1980. Il a été 10% plus bas qu'en 2004 et 40% plus bas qu'en 2002.

L'étude montre que l'impobilier, dans 85% des villes étudiées (439 sur 514), "est inabordable pour le primo-accédant type, auquel il faut à présent environ cinq ans pour épargner l'apport minimum nécessaire, actuellement de 23.967 livres en moyenne (76% du revenu moyen annuel) contre 9.894 livres il y a cinq ans (42% du revenu moyen à l'époque)".

De surcroît, l'âge moyen de première accession à la propriété a augmenté au cours des dernières années. Il est actuellement de 22 ans, tandis que la proportion de personnes de 25 ans et moins achetant leur premier domicile reste basse, à 15% des primo-accédants. Le nombre de prêts approuvés a cependant augmenté en décembre, à 122.000, soit 51% de plus qu'en décembre 2004, et à un plus haut depuis mai 2004.

Le prix moyen d'un logement standard s'est élevé à 170.833 livres (251.120 euros) en janvier.

Redacteur