Gecina: bénéfice net 2004 divisé par trois en raison nouveau régime fiscal

Dernières dépêches AFP | 25.02.05
Partager sur :
Gecina: bénéfice net 2004 divisé par trois en raison nouveau régime fiscal  - Batiweb
PARIS, 23 fév 2005 (AFP) - La société foncière Gecina a dégagé un bénéfice net en forte baisse en 2004, à 174,8 millions d'euros contre 535,5 M EUR en 2003, en raison de l'adoption d'un nouveau régime fiscal, a-t-elle annoncé mercredi dans un communiqué.
Le cash flow courant après impôts, qui sert d'indicateur de référence pour les foncières, progresse de 13,0% à 258,7 M EUR, contre 229,0 M EUR en 2003. Le Conseil d'administration de Gecina proposera à l'Assemblée générale des actionnaires du 8 juin prochain un dividende de 3,70 euros, en hausse de 51% sur un an, précise le communiqué.

Par action, le cash flow courant dilué après impôts a progressé à 4,26 euros contre 3,74 EUR un an plus tôt, soit une hausse de 13,9% "supérieure à l'objectif d'une croissance proche de deux chiffres". Le résultat net du premier semestre 2003 avait "bénéficié de l'annulation d'impôts différés du fait de l'adoption du statut de SICC", a expliqué la société.

Ce nouveau régime fiscal des Sociétés d'investissement immobilier cotées (SIIC) permet aux foncières d'être exonérées d'impôt sur les plus-values de cessions, à condition qu'elles versent une taxe de sortie ("exit tax") sur leurs plus-values latentes et s'engagent à reverser l'essentiel de leurs bénéfices aux actionnaires.

Gecina ne fait pas de prévisions chiffrées pour 2005. "Pour les années ultérieures, l'ambition du groupe est de renforcer son rôle d'acteur majeur de l'immobilier parisien et lyonnais avec la livraison de projets de développement et la recherche de nouvelles opportunités d'investissements", ont déclaré Antoine Jeancourt-Galignani, président, et Serge Grzybowski, directeur général, cités par le communiqué.

En 2004, les revenus locatifs sont restés parfaitement stables par rapport à l'année précédente, à 493,2 M EUR. Selon Gecina, l'effet des cessions d'actifs, représentant 38,8 millions d'euros de loyers en 2003, "a été compensé par l'impact des nouvelles acquisitions" (qui ont généré 27,1 M EUR de loyers en 2004) et par une croissance interne de 3,7%. "Conformément à la stratégie de rééquilibrage du portefeuille" de Gecina, au profit d'actifs plus rentables, la part des loyers du pôle tertiaire s'est accrue pour représenter 59,0% de l'activité locative du groupe en 2004, contre 52,7% en 2003. Le pôle résidentiel s'est parallèlement réduit à 41,0% contre 47,3% un an auparavant.

Par ailleurs, la société a réalisé un montant d'acquisition d'actifs "de près de 600 millions d'euros en 2004", a-t-elle précisé. Elle a également cédé pour 131,1 millions d'euros d'actifs sur la même période. Au 31 décembre 2004, la valeur du patrimoine s'établit à 8,1 milliards d'euros.

L'actif net réévalué par action a progressé de 13,5% à 78,35 euros par action, contre 69,05 au 31 décembre 2003. Gecina annonce par ailleurs qu'elle adoptera les normes comptables IFRS à compter du 1er janvier 2005.

L'incidence de ces nouvelles normes sur les comptes consolidés du groupe "se traduit par une augmentation de 746,6 millions d'euros des capitaux propres au 31 décembre 2004 et de 489,3 millions d'euros du résultat de l'exercice 2004, qui se serait établi à 664,2 millions d'euros selon les normes IFRS".

Redacteur