L'expérimentation du "TGV tracté" arrêtée car trop coûteuse

Dernières dépêches AFP | 22.09.04
Partager sur :
L'expérimentation du "TGV tracté" arrêtée car trop coûteuse - Batiweb
NANTES, 10 sept 2003 (AFP) - La Région des Pays-de-la-Loire a décidé de
mettre un terme à l'expérimentation du TGV "tracté" de Nantes aux
Sables-d'Olonne en raison de son coût "déraisonnable" pour le contribuable,
a-t-on appris mardi auprès de la Région.
Depuis juin 2000, les TGV étaient tractés par une motrice au fioul entre Nantes et les Sables d'Olonne, sur une ligne non-électrifiée, permettant deux allers-retours quotidiens direct Paris-Les Sables d'Olonne.

Ce système est "est beaucoup trop cher pour le contribuable", selon Jean-Claude Antonini, vice-président de la Région. "Avec une subvention des collectivités de 26 euros par voyage effectué dans ce TGV sur le tronçon Nantes-La Roche-sur-Yon-Les Sables d'Olonne, il devenait pour la Région tout à fait déraisonnable de poursuivre cette expérimentation", a noté M. Antonini.

La ligne sera suspendue à partir du 11 décembre. La région envisage le remplacement dès le 12 décembre de ces deux allers-retours quotidiens directs par une liaison TER au départ de Nantes assurant les correspondances avec les TGV. La Région rappelle que l'électrification de la ligne Nantes-Les Sables-d'Olonne est "un volet majeur du contrat Etat-Région pour une fin de travaux à l'horizon 2007 et un montant total des travaux de 105 millions d'euros".

Redacteur