La région Bretagne veut tester une décentralisation de la politique de l'eau

Dernières dépêches AFP | 02.02.06
Partager sur :
 La région Bretagne veut tester une décentralisation de la politique de l'eau - Batiweb
RENNES, 31 jan 2006 (AFP) - Le conseil régional de Bretagne voudrait que Paris lui transfère des compétences en matière de politique de l'eau, a indiqué mardi un de ses élus, dans une région stigmatisée plusieurs fois par la justice européenne pour ses taux trop élevés de nitrates.
"Cette expérimentation permettrait de confier à la région une responsabilité accrue dans le domaine de la planification et de la coordination des moyens, financiers notamment, pour lui donner le rôle de chef de file", a indiqué Gérard Mével, vice-président (PS) du conseil régional, chargé de l'environnement. "Aujourd'hui les régions n'ont strictement aucune compétence dans le domaine de l'eau", a rappelé l'élu à l'occasion des 7e Carrefours de gestions locales de l'eau à Rennes auxquels doivent participer mardi et mercredi des intervenants de toute la France. M. Mével a souligné la multiplicité des acteurs de la politique de l'eau.

"Les actes s'entrechoquent sans qu'on sache qui paie quoi", a-t-il estimé. Si la région coordonnait la politique de l'eau, "la bataille de l'eau avancerait plus vite", selon lui. L'expérimentation d'un transfert de compétence est prévu par la loi de décentralisation d'août 2003. La région Bretagne regrette que cette expérimentation figure dans le projet de loi sur l'eau qui doit être examiné dans les mois qui viennent par le parlement.

Redacteur