Lafarge relève à 3,3 mds USD et prolonge son offre sur sa filiale américaine

Dernières dépêches AFP | 05.04.06
Partager sur :
Lafarge relève à 3,3 mds USD et prolonge son offre sur sa filiale américaine  - Batiweb
PARIS, 4 avr 2006 (AFP) - Le groupe de matériaux de construction Lafarge a relevé à 82 dollars par action contre 75 dollars auparavant son offre d'achat sur les 46,8% détenus par les actionnaires minoritaires de sa filiale Lafarge North America, soit un montant total de 3,3 milliards de dollars (contre 3 milliards), a-t-il annoncé mardi.
Lafarge va par ailleurs prolonger jusqu'au 28 avril minuit (heure de New York) cette offre, qui avait été rejetée sous sa forme initiale par une commission spéciale du conseil d'administration de Lafarge North America (LNA) et qui expirait le 3 avril à minuit (heure de New York). "Cette offre révisée prend en compte l'amélioration récente des perspectives du secteur de la construction en Amérique du Nord dans son ensemble et de Lafarge North America en particulier", a commenté le groupe français dans un communiqué. La nouvelle proposition est "attractive" pour les actionnaires minoritaires de LNA, et "reste raisonnable" pour Lafarge, selon ce communiqué.

Le prix de 82 dollars par action représente une prime de 27,6% sur le cours de LNA le 3 février dernier, à la veille de l'annonce par Lafarge du lancement de l'offre. "L'offre est sujette, entre autres, à l'obtention de la majorité des titres non détenus par Lafarge et ses filiales, ainsi qu'à la détention d'au moins 90% des actions en circulation à l'issue" de l'opération, a rappelé le groupe.

Une commission spéciale du conseil d'administration de LNA avait conseillé aux actionnaires minoritaires la semaine dernière de rejeter la première proposition de 75 dollars par action, la jugeant "inadéquate". La filiale est cotée à New York, à Toronto et à Montréal. A l'ouverture mardi à la Bourse de Paris, l'action Lafarge cédait 0,78% à 95,60 EUR, sur un marché en léger recul.

Lafarge a fait de l'Amérique du Nord une zone de développement prioritaire depuis une dizaine d'années, s'y renforçant surtout à coup d'acquisitions avec le rachat de Redland en 1997 puis du britannique Blue Circle en 2001. Devenu l'un des principaux fournisseurs en matériaux de construction aux Etats-Unis et au Canada, Lafarge North America emploie 15.000 personnes.

Redacteur