Quand le béton s'autorise la légèreté d'un voile de mariée Divers | 17.12.09

Partager sur :
A Colomiers et à Labège, en banlieue de Toulouse, deux projets Lafarge font l'actualité béton du sud-ouest. Le premier est une médiathèque signée Rudy Ricciotti. Le second le nouveau siège de Gamba Acoustique, bâtiment à énergie positive en activité.

Colomiers, banlieue de Toulouse. Ville nouvelle. Architecture rectangulaire, où le béton domine. L'hôtel de ville et sa placette, austère au possible. Métropolis en version miniature. Sur cette place s'élèvera bientôt une médiathèque signée Rudy Ricciotti. Comme à son habitude, l'architecte de Bandol a travaillé main dans la main avec les équipes Lafarge. Autour d'un énorme bloc de béton –assorti aux immeubles voisins – s'élance un voile d'Agilia, le béton léger et résistant du cimentier. Autoplaçant, celui-ci a nécessité d'imposants coffrages pour faire face aux contraintes importantes. Coulés d'avril à août 2009 (avec des températures variant de 20 à 30°C selon la saison), les quatre éléments de ce voile de la mariée ont demandé chacun trois semaines de préparation, en comptant la mise en place des banches de bois et d'un parement résine destiné à laisser la façade brute, sans ragréage. La coque étant en place, le chantier avance, et sera livré au printemps 2010.

Progrès humains

Labège, à une vingtaine de kilomètres de là. "Innopole" : une zone d'activité perdue dans les champs. Quelques entrepôts et petits immeubles de bureaux sortent encore de terre. Toujours pas de tram. Le spécialiste en acoustique René Gamba y a fait construire, avec les solutions Lafarge, ses nouveaux bureaux. Certains employés résidents des logements voisins s'y rendront en vélo par temps clément. M. Gamba a un discours déniaisé sur les immeubles à énergies positives. Il dit : "Nous sommes dans une ère où les progrès seront humains et non techniques". Il a tout compris l'acousticien. Son tout nouveau bâtiment se targue d'être le premier à énergie positive en activité. Comprenez : on a pris en compte l'activité des occupants dans le bilan final de la consommation d'énergie. Le bâtiment d'un étage produit plus d'énergie qu'il n'en consomme. Ses occupants seront sensibilisés, par un panneau d'affichage, au résultat journalier de l'opération. A eux de faire l'effort pour parvenir aux objectifs. Deux pompes à chaleur produisent l'énergie électrique. Le chauffage au sol (par plancher rayonnant), la ventilation double-flux et des plafonds laissés nus offrent une meilleure inertie. Enfin, huit forages enfouis à 100 mètres de profondeur fournissent le complément d'énergie revendu à EDF.

 

Médiathèque de Colomiers

Maître d'ouvrage : Ville de Colomiers
Maître d'oeuvre : Rudy Ricciotti, Ar-Quo, Blamm-Lacaze
Entreprise gros oeuvre : Cari
Fournisseur Agilia : Lafarge Béton
Et aussi : Razel, ETC, Cancé, Saitn-Eloi, Del Tedesco, SA ETP, Massoutier, 7 Résine SNC, Gayral, COFELY, Eurelec Aviso, Spie

  Siège social de Gamba Acoustique

Maître d'ouvrage : Gamba Acoustique
Maître d'oeuvre : Vigneu et Zilio
Bureaux d'étude : Technisphère, Terrell Maurette
Conseil évaluation HQE    Jean Hetzel
Conseil stratégie Santé    MEDIECO
Bilan Carbone : APYGEC
Et aussi  : Cabinet ECTARE, AEF Ingénierie, Véritas

Laurent Perrin

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La première usine à énergie positive de France

La première usine à énergie positive de France

Isoltop, fabricant de poutrelles isolantes brevetées, dispose désormais de la première usine à énergie positive de France. Le groupe Tenesol, opérateur international en solutions photovoltaïques, a accompagné le fabricant dans la conception de son nouveau site de fabrication, appelé à être dupliqué.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter